Cet article date de plus de 5 ans

L'Hermione se rapproche doucement des Canaries

A 48 h de son entrée dans le port de Las Palmas, l'Hermione poursuit une navigation tranquille en recherchant le moindre souffle de vent qui pourrait la pousser vers sa première escale depuis son départ de Charente-Maritime. A bord, l'ambiance est à la décontraction et au plaisir.

© Association Hermione-La Fayette/F. Latreille

Arpentons ce pont en bois chauffé par le soleil. Discutons de tout et de rien. Rions. Chantons nos chansons, écoutons les flûtes, les guitares, les vagues, le vent et les craquements du bois. Apprenons tous les jours quelque chose de nouveau."
L'équipage de l'Hermione.

L'arrivée de l'Hermione est prévue vendredi 1er mai à 11 h. dans le port de Las Palmas et les gabiers profitent au maximum de ces dernières 48 h. de navigation car une partie de l'équipage sera remplacée à l'occasion de cette première escale sur le territoire espagnol.

Malgré une météo avare de vent, la frégate poursuit son chemin en s'appuyant sur ses moteurs qui semblent désormais donner toute satisfaction. Voici sur cette carte où se situe le bateau, en approche des Canaries.

© Hermione-La Fayette


Les grands calmes sont la hantise de tous les marins sur les bateaux à voile. A l'époque de la frégate originale, au XVIIIe siècle, les marins détestaient l'absence de vent qui accroissait leur ennui, souvent dans une chaleur écrasante. Malgré cette météo qui ne favorise pas sa route, l'équipage de la réplique prend son mal en patience et profite de chaque seconde pour découvrir ce bateau exceptionnel.

Personne ne se plaint à bord de l'Hermione, comme on peut s'en rendre compte avec ce reportage qui montre un équipage heureux.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hermione patrimoine voile histoire