• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gilets jaunes : à La Rochelle, des tensions et quelques interpellations pour la 19e journée d’action

Les gilets jaunes encadrés par les forces de l'ordre dans les rues de La Rochelle, le 23 mars 2019. / © Franck Moreau / AFP
Les gilets jaunes encadrés par les forces de l'ordre dans les rues de La Rochelle, le 23 mars 2019. / © Franck Moreau / AFP

Entre 1.000 et 1.500 personnes ont manifesté à La Rochelle samedi 23 mars pour une nouvelle journée d’action des Gilets jaunes. Le cortège n’a pas pu se rendre sur le Vieux-Port, interdit d’accès. Une interdiction qu’il a fallu faire respecter à tirs de gaz lacrymogène.
 

Par RD

La police avait anticipé des violences et des dégradations, et s’était mobilisée en conséquence. Finalement, la 19e journée de mobilisation des Gilets jaunes à La Rochelle, samedi 23 mars, s’est déroulée sans débordements majeurs.

La manifestation, interrégionale, a rassemblé entre 1.000 et 1.500 personnes, parties de la place de Verdun. S’il n’y a pas eu d’incidents tels que ceux qui étaient craints, beaucoup de Gilets jaunes présents se revendiquant pacifiques, il y a toutefois bien eu de nombreuses tensions, notamment devant la gare et aux abords du vieux port. L’accès à ce dernier avait été au préalable interdit par la préfecture, et les forces de l’ordre ont veillé tout l’après-midi à ce qu’aucun manifestant n’y mette les pieds.
 


Gaz lacrymogènes


Les policiers ont dû faire usage de gaz lacrymogènes contre des manifestants qui leur lançaient des projectiles, et ont joué au chat et à la souris avec ceux qui tentaient malgré tout d’accéder au Vieux-Port.

Le cortège a fini par se disperser vers 17h. A 18h30, le dispositif de sécurité était cependant toujours en place, par précaution.

Le bilan est de 19 interpellations pour des jets de projectile et des détentions d'artifices notamment, et de trois contraventions pour non-respect de l'arrêté d'interdiction de manifestation. Par ailleurs, un manifestant a été touché à l'épaule par un tir de LBD, mais a refusé d'être pris en charge par les services de secours.
 
Gilets jaunes : à La Rochelle, des tensions pour la 19e journée d’action

 

Touristes et commerçants mécontents


Du côté des commerçants, toutes les précautions avaient été prises pour éviter la casse. Pour la première fois, les propriétaires de bars sur le vieux port ont dû rentrer leurs terrasses, et ce malgré le beau soleil. D’où leur mécontentement, et celui des touristes. Pour les uns comme pour les autres, les mobilisations ont beaucoup trop duré. "Il faut maintenant négocier, discuter, et trouver des solutions", estime ainsi Thomas Marc, président de l'association de commerçants City Club.
 
Gilets jaunes : La Rochelle quadrillée pour la 19 journée d'action
Avec : Fabrice Gairaud, propriétaire d'une brasserie ; Lionel Trubert, propriétaire d'un bar ; Philippe Simon, touriste toulousain ; Ludivine Sauvage, commerçante ; Thomas Marc, président de City Club (association des commerçants) - France 3 Poitou-Charente - Reportage : Frédéric Cartaud, Guillaume Soudat, Michel Poyvre et Carine Grivet


La semaine prochaine la ville devrait etre beaucoup plus calme les gilets jaunes rochelais ont en effet appelé à ne pas manifester, pour ne pas perturber le carnaval des enfants prévu ce jour-là.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes : La Rochelle quadrillée pour la 19 journée d'action

Les + Lus

Les + Partagés