Incendie sur le port de La Rochelle. Onze jours après les silos restent sous surveillance

Le 10 août dernier un spectaculaire incendie s'était déclaré sur la galerie de chargement des silos de céréales du port de commerce de La Rochelle, à 50m de hauteur. Un immense panache de fumée noire était visible à des kilomètres. Onze jour plus tard le ciel est clair mais les pompiers veillent encore au grain.

"On est en surveillance étroite sur deux cellules. Une sur laquelle on a encore des actions d'inertage à l'azote, l'autre sur laquelle on ne fait qu'une surveillance de température et de divers paramètres". Ce lundi 21 août, c'est le commandant Eléonore Chegut qui est le Chef de la colonne de garde sur le site de la Sica Atlantique. 

Depuis l'incendie du 10 août dernier, huit pompiers surveillent en permanence les cellules de stockage de céréales alimentées par la galerie d'où est parti le feu."Le principe de l'inertage, c'est qu'on remplit la cellule d'azote pour chasser l'oxygène et étouffer le feu. C'est une opération qui est très longue" précise-t-elle.

L'activité se poursuit

Pour le groupe Sica Atlantique, le plus gros opérateur logistique pour l'agriculture et l'agro-industrie de la région, ce sont 90 000 tonnes de réserves verticales qui sont pour l’instant hors d’usage. Mais l'activité d'exportation se poursuit. 

Sur le quai du port de commerce de La Pallice, 29 000 tonnes d’orge en partance pour la Chine sont en cours de chargement. L’incendie n’a pas ralenti la cadence. "On a une rangée de cellules qui est neutralisée. Ça représente environ 25% de notre capacité de stockage vertical, qu'on a remplacé par du stockage à plat" explique Vincent Poudevigne, directeur général de l'entreprise Sica Atlantique.

Les pertes restent à évaluer

"Pour évaluer les pertes de marchandise, il faut attendre de pouvoir accéder de manière sécurisée à l'intérieur des cellules" précise  Vincent Poudevigne.

Une fois les opérations d'inertage terminées, les pompiers resteront encore 72 heures sur le site avant de pouvoir déclarer le feu éteint.

Le directeur général de la Sica espèrent poiuvoir commencer l'évaluation des dégâts dans le courant de cette semaine.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité