La Rochelaise Charline Picon remporte l’argent aux Jeux olympiques de Tokyo

Après une superbe victoire dans la course finale, Charline Picon remporte la médaille d'argent en planche à voile RS:X aux Jeux olympiques de Tokyo. En 2016, après son titre à Rio, la Rochelaise fait une pause dans sa carrière, cinq années plus tard, elle réalise une grande performance.

Elle a fait la course idéale. Avant la medal race, la dernière course de l’épreuve de planche à voile RS:X où seules les 10 premières peuvent participer, Charline Picon était à la troisième place du classement. Après une course exceptionnelle remportée largement, la Rochelaise s’adjuge une belle médaille d’argent, 5 ans après son titre olympique aux jeux de Rio.

C’est aux alentours de 7h30 heure française, le samedi 31 juillet 2021, que Charline Picon s’élance dans les eaux d’Enoshima au Japon avec pour objectif d’aller chercher la plus belle des médailles, le bronze étant déjà assuré. Dans des conditions particulières avec peu de vent, la licenciée de la Société des Régates Rochelaises (SR Rochelaises), s’en sort magnifiquement. "On a eu des conditions ventées toute la semaine, là on arrive en medal race, boum ! Ça change. Comme cela faisait longtemps que je n’avais pas fait de course dans ces conditions, j’étais un petit peu en panique. Mais c’est comme ça que je carbure à priori, je marche à la pression", sourit Charline Pichon à la fin de sa course, le drapeau français sur les épaules.

Elle devance la Britannique Emma Wilson toute la course, ce qui lui assure l’argent. La tenante du titre croit même un temps réitérer l’exploit des jeux de Rio en 2016, la Chinoise Lu Yunxiu, première au général avant la course est alors à la peine. Mais cette dernière réussit à réduire son écart en fin de course et remporte le titre olympique aux dépens de Charline Picon.

Mais qu’importe, la Charentaise, première véliplanchiste à obtenir deux médailles en deux olympiades de suite, s’en réjouit. "Je suis très fière de cette médaille ! Les deux [Lu Yunxiu et Emma Wilson] étaient en feu toute la semaine, ce sont leurs conditions favorites. Moi j’ai eu quelques soucis, j’ai cassé deux fois mon aileron", analyse-t-elle. Avant de rajouter pleine de joie : "Je réalise, j’ai déjà beaucoup pleuré quand j’ai su que j’étais assuré d’avoir une médaille. Je voulais vraiment faire l’or mais argent comptant ! Je la prends cette médaille !"

Un gros soutien à La Rochelle

Tôt le matin du 31 juillet, ils étaient nombreux à venir soutenir Charline Picon, sous un chapiteau mis en place par la SR Rochelaises, sur le port des Minimes de La Rochelle. Remplis de joie par la belle course Charline Picon, les supporters ont donné de la voix, même à distance. Parmi eux, Jean-Emmanuel Mestre, son compagnon et sa fille Lou, âgée de 4 ans. "C’est extraordinaire, peu importe la couleur de la médaille", réagit avec fierté Jean-Emmanuel.

Très vite l’émotion gagne tout le chapiteau. Après la course Charline Picon appelle ses proches au téléphone pour partager, à distance, la joie de sa médaille. "Elle est pleine d’émotions, raconte Jean-Emmanuel Mestre. Je pense qu’elle aurait aimé les partager avec nous mais c’est comme ça." Des larmes de joie lui viennent : "Mais on dans l’émotion déjà ici, alors je ne vous raconte pas si on avait pu être présent." Ils attendront donc son retour pour fêter comme il se doit leur championne. "Mais en attendant, tout notre cœur est avec elle", rajoute Jean-Emmanuel Mestre.

Le chemin pour Tokyo n’a pas été des plus simples. Suite à son titre olympique, Charline Picon décide de s’arrêter. À ce moment-là, elle ne sait pas encore si c’est définitif. Après 1 an et demi et la naissance de sa fille, Lou, la Rochelaise décide de retourner sur la planche avec les jeux de Tokyo en ligne de mire, dernière représentation de la discipline de voile RS:X aux Jeux olympiques. Il lui aura fallu travailler très fort pour retrouver son niveau et ses conditions physiques. "Je ne sais pas si elle a déjà été aussi forte que ça", se demande son compagnon, Jean-Emmanuel Mestre, admiratif. Quelques années plus tard, le symbole est fort : après cette superbe course, Charline Picon remporte l’argent, le jour des 4 ans de sa fille.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité