La Rochelle : l'une des deux affaires de viol élucidée

L'une des deux affaires de viols perpétrés le 12 septembre à La Rochelle a été élucidée. Le parquet a annoncé l'arrestation de l'auteur présumé de l'agression d'une femme de 84 ans dans le quartier de Fétilly.

C'est le Procureur de la République de La Rochelle, Laurent Zuchowicz, qui l'a annoncé, vendredi 17 septembre dans la soirée : l'auteur présumé du viol d'une femme de 84 ans a été interpellé, placé en garde à vue, puis écroué après sa comparution devant le juge des libertés de de la détention.

Il s'agit d'un homme de 25 ans vivant près de La Rochelle et père d'un tout jeune enfant. Inséré professionnellement, il a notamment travaillé pour la société d'entretien qui intervenait dans la résidence pour séniors où demeure la victime.

Le dimanche 12 septembre au matin, l'octogénaire était sortie pour promener son chien lorsqu'à son retour à la résidence, elle est agressée et violée. Après un passage à l'hôpital pour une suspicion d'infarctus, elle a pu être entendue et donner des éléments d'identifiction aux policiers.

Un homme déjà condamné pour viol et agression sexuelle

L'auteur présumé des faits a déjà été condamné à six ans de prison en 2016 par la cour d'assises des mineurs pour des faits de viol, d'agression sexuelle et de violation de domicile. Il avait purgé sa peine et bénéficiait depuis sa sortie de prison d'un suivi délivré par le service pénitentiaire d'insertion et de probation. Mais selon le communiqué du parquet : "Il se montrait réticent à une prise en charge par des professionnels de structures spécialisées."

Lors de la garde à vue, l'homme a affirmé ne pas se souvenir de ce qu'il avait fait la nuit du 11 au 12 septembre parce qu'il aurait, selon ses dires, consommé beaucoup d'alcool et de LSD. Selon lui, la consommation de drogue et d'alcool réveille ses pulsions.

Il a été mis en examen pour viol sur personne vulnérable en récidive légale et placé en détention provisoire.

L'enquête sur l'autre affaire de viol survenue le 12 septembre à La Rochelle se poursuit.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers