Qui est cette famille allemande qui vient de faire un don de 2.000 euros à Saintes ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Prétot
Jacob Kôlmel, médecin militaire à Saintes affecté à Saintes.
Jacob Kôlmel, médecin militaire à Saintes affecté à Saintes. © Famille Kölmel, source Michel Souris.

Une famille allemande dont le père avait été affecté à Saintes entre 1941 et 1942 fait un don de 2.000 euros pour que les habitants "pardonnent le mal qu'ont fait les Allemands pendant la seconde guerre mondiale".

L'hôpital de Saintes vient de recevoir un don de 2.000 euros d'une famille allemande. Un cadeau de Noël qui évoque une page de l'histoire de la Saintonge pendant la Seconde Guerre mondiale. 

La famille Kölmel est revenue l'été dernier à Saintes pour remonter le fil du temps et revenir sur les traces de leur père, Jacob Kölmel, un médecin officier allemand qui avait été affecté en poste à Saintes entre 1941 et 1942 et plus précisément à la Caserne Taillebourg sur le site de l'Abbaye aux Dames.

"J'ai reçu une demande de la famille en 2020 pour enquêter sur un SS qui avait noyé deux ou trois hommes dans la Charente dans les années 41 et 42, on avait demandé au médecin militaire de faire un faux certificat de décès. La famille voulait savoir ce qui avait pu se passer car leur père avait été traumatisé toute sa vie par ce faux témoignage", explique Michel Souris, l'historien contacté par la famille.

"À la fin de la guerre, le médecin a vécu sa vie de médecin en Allemagne mais ses cinq enfants ont eu du mal à vivre avec ce passé car leur père leur avait fait part de cette histoire", précise l'historien qui est alors mandaté pour retrouver les traces de ce SS et les noms des victimes ou de leur famille. 

"Depuis 2020, j'ai remué l'état civil et les archives. Si quelqu'un avait été témoin, on me l'aurait raconté. Je n'ai pas non plus retrouver les noms des victimes", assure Michel Souris qui constate que ses recherches n'ont pas abouti.

L'historien lance un appel à témoin, il est à la recherche de familles qui auraient constaté la disparition d'un de ses membres à cette époque.

"Un don pour que les habitants pardonnent"

"La famille était venue cet été pour tenter de comprendre ce qui avait pu se passer à l'époque. J'ai ensuite reçu un mail pour me remercier de mes recherches. Ils voulaient faire un don de 2.000 euros pour le mal que les allemands avaient fait en France pendant la guerre et plus précisément à Saintes. Ils se sentaient coupables" annonce Michel Souris.

Dans un mail adressé à l'historien, Hans Wolfang Kölmel, l'un des cinq enfants du médecin, explique : "Nous espérons, que les habitants pardonnent les malfaisances, que la deuxième Guerre mondiale et les Allemands leur ont fait. Moi et mes quatre frères avons décidé de nous montrer reconnaissants en forme d’un don d’argent de 2.000 euros".

"J'ai compris leur grande douleur lorsque je leur ai demandé si leur père était nazi et ils ont répondu oui", avoue Michel Souris qui a suggéré que ce don soit attribué à l'hôpital de Saintes.

Michel Souris relate cette étonnante histoire sur un blog intitulé, "Les fils d'un capitaine allemand en occupation à Saintes font un don"

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.