La Rochelle : la ville se pare de rose pour sensibiliser aux risques de cancer du sein

À l’occasion de la manifestation « Octobre rose » une dizaine de parapluies roses a été installée au-dessus de la place du marché central. De nombreuses animations vont également être organisées par le Centre Hospitalier pour informer et faire de la prévention autour du cancer du sein.

La Rochelle se pare de parapluies roses pour sensibiliser aux risques de cancers du sein.
La Rochelle se pare de parapluies roses pour sensibiliser aux risques de cancers du sein. © Pierre Lahaye - France Télévisions
Des parapluies roses pour sensibiliser aux risques de cancer du sein. L'antenne départementale de la Ligue contre le cancer, l'association des commerçants rochelais et la municipalité se sont associées pour parer la ville de La Rochelle de cette couleur symbolique. 

420 parapluies pour sensibiliser aux risques de cancers du sein 

Au total 420 parapluies roses ont été suspendus entre la place du Marché et la place de l’Hôtel de ville pour participer à la manifestation "Octobre rose".  Organisée par la Ligue contre le cancer depuis des années, cette mobilisation a pour but d’informer, de sensibiliser aux risques de cancer du sein et de promouvoir le dépistage.

Durant tout le mois d’octobre, de nombreuses animations vont être organisées. Le Centre Hospitalier de La Rochelle a notamment prévu de mettre en place un atelier dépistage gratuit par autopalpation, de faire découvrir les bienfaits de la sophrologie, d’apporter des conseils en prothèses et en lingerie spécialisée en partenariat avec plusieurs associations.

Le jeudi 18 octobre, une projection du film "De plus belle" réalisée par Anne-Gaëlle Daval aura lieu au Cinéma CGR Les Minimes. Elle sera suivie d’un débat en présence de professionnels de santé.

Environ 2.000 nouveaux cas détectés chaque année en Nouvelle-Aquitaine

D’autres actions auront lieu partout dans la région. Invitée sur notre plateau ce mercredi 30 septembre, le Dr Caroline Tournoux-Facon, coordinatrice régionale des dépistages des cancers nous parle de la recherche de volontaires pour participer à l’étude MyPeBS.Chaque année, le programme national qui préconise une mammographie tous les deux ans à partir de 50 ans, permet de détecter environ 2.000 cas de cancers du sein en Nouvelle-Aquitaine.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
octobre rose société cancer santé