• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Route du Rhum : le Rochelais Aymeric Chappellier a franchi la ligne d'arrivée, second, en catégorie Class40

Aymeric Chappellier, à son arrivée, mardi soir en Guadeloupe. / © Christophe Breshi
Aymeric Chappellier, à son arrivée, mardi soir en Guadeloupe. / © Christophe Breshi

Aymeric Chappellier est arrivé en Guadeloupe la nuit dernière, à 01h16, heure de Paris. Dans la catégorie des Class40, le Rochelais a franchi la ligne d'arrivée, second, à Pointe-à-Pitre, derrière Yoann Richomme.

Par Clément Massé


Le navigateur Aymeric Chappellier a franchi la ligne d'arrivée de la Route du Rhum, la nuit dernière, à 01h16 du matin, heure de Paris, à bord d'Aïna Enfance et Avenir.

Arrivé second de sa catégorie Class40, derrière Yoann Richomme (Veedol-AIC), le Rochelais a rejoint Pointe-à-Pitre en 16 jours, 11 heures, 16 minutes et 15 secondes de course.  
Son équipe de course, team Aïna, salue ce matin un "magnifique 2ème"!

Chappellier a su distancer le Britannique Phil Sharp "dans les derniers milles après un duel incroyable".

Phil Sharp, un peu Rochelais lui aussi, puisqu'il avait longuement préparé son bateau à La Rochelle.
Phil Sharp a, lui, franchi la ligne d'arrivée 1h45 plus tard.
Selon les observateurs de la course, les deux marins se sont livrés un vrai duel pendant cette Route du rhum.

"Les deux hommes, inséparables du début à la fin, se sont en effet, rendu coup pour coup sur l’ensemble des 3 542 milles du parcours", relate l'équipe du marin sur son site Internet.

Le récit de l'arrivée avec Olivier Riou

Sydney Gavignet clôture le palmarès des vainqueurs

(AFP)
Sydney Gavignet (Café Joyeux) a remporté mercredi à Pointe-à-Pitre la Route du Rhum dans la catégorie des petits monocoques (Rhum Mono), clôturant le palmarès des vainqueurs de la 11ème édition de la prestigieuse transatlantique après les arrivées en vainqueurs de Pierre Antoine (Rhum Multi) et Yoann Richomme (Class40).

    La course, qui fêtait ses 40 ans cette année, opposait 123 concurrents répartis en 6 catégories. Après Francis Joyon (Idec Sport) qui a remporté le classement général à bord de son trimaran Ultime le 12 novembre en 7 jours et 14 heures, les 3 dernières catégories ont célébré leur vainqueur mardi et mercredi.
    Pierre Antoine (Olmix), qui avait secouru Lalou Roucayrol (Arkéma) après son chavirage, a conclu sa traversée de l'Atlantique en solitaire mardi après 15 jours 01 heure et 15 minutes de course à la barre de son petit multicoque.
    À 35 ans et pour sa première participation, Richomme est arrivé quelques heures plus tard (16 j 03 h 22 min) et a ainsi décroché une grande victoire dans la catégorie la plus dense de cette édition, soit 53 bateaux de 40 pieds au départ de Saint-Malo (France) le 4 novembre.
    "Ça a été très dur, ces bateaux ne pardonnent pas du tout. Moi, j'ai trouvé le mien hyper dur, absolument infernal, c'était quasi impossible de dormir, on se faisait secouer tout le temps", a raconté, ému, Richomme, le plus jeune vainqueur, toutes classes confondues, de cette Route du Rhum.
    Enfin, Sidney Gavignet a coupé la ligne d'arrivée mercredi après 16 j 11 h 18 min de mer.

Traversée difficile
    La traversée a aussi été difficile et particulière pour Thomas Coville (Sodebo). À bord d'un Ultime, un maxi-trimaran de 32 m, le skipper a terminé sa course en 16 j 7 h pour se hisser sur la 3e place du podium des Ultimes après s'être arrêté durant 5 jours dans le port de La Corogne (Espagne) pour réparer une avarie.
    Sur les 123 bateaux alignés au départ, 36 ont été recensés mercredi comme ayant abandonné et 62 étaient encore en course. Ils ont jusqu'au vendredi 7 décembre à 13h00 GMT pour passer la ligne.

Sur le même sujet

Au fil du son fait le plein pour la première soirée

Les + Lus