Séisme en Poitou-Charentes. "Je ne me rappelais même plus mon prénom " Des cellules psychologiques recueillent la parole des sinistrés

durée de la vidéo : 00h01mn34s
A La Laigne et à Mauzé, parmi les communes les plus touchées par le séisme de vendredi soir, des cellules d'écoute psychologique ont été mises en place. Samu, psychologues, Croix-Rouge, tous reçoivent les sinistrés pour leur apporter un peu de réconfort. ©Noémie Furling et Christelle Nicolas

A La Laigne et à Mauzé-sur-le-Mignon, parmi les communes les plus touchées par le séisme de vendredi soir, des cellules d'écoute psychologique ont été mises en place. Samu, psychologues, Croix-Rouge, tous reçoivent les sinistrés pour leur apporter un peu de réconfort.

Des feutres pour dessiner, des oreilles attentives pour écouter. Dans une salle de la mairie de Mauzé-sur-le-Mignon, une dizaine de bénévoles de la Croix-Rouge accueillent les habitants de la commune, encore sous le choc.

Âgé de 7 ans, ce jeune Mauzéen se souvient parfaitement du bruit assourdissant qu'a causé le séisme. "Je ne me rappellais même plus de mon prénom" raconte-t-il. "Tu as dû avoir un peu les pétoches quand même pour oublier ton prénom" lui répond sans dramatiser le bénévole qui l'accueille.

Sa maman a eu la pétoche aussi manifestement : "J'espère que je vais pouvoir bien dormir, être un peu plus sereine, ne pas avoir peur au moindre bruit, arrêter de sursauter, et éviter de transmettre ça à mon fils" confie-telle.

Ne pas rester enfermé dans sa peur, s'exprimer, extérioriser, c'est avant tout ce que permet cette cellule d'écoute.

La mairie de La Laigne a mis en place un dispositif similaire : deux psychologues de l'hôpital de La Rochelle sont sur place, et resteront disponibles pendant plusieurs jours.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité