Cet article date de plus de 3 ans

Top 14, 20è journée, duel au sommet entre la Section Paloise et La Rochelle

La Section Paloise reçoit La Rochelle, un match décisif.
Les deux clubs visent la qualification. Objectif le Top 6.
La Section Paloise joue un match décisif au hameau.

Pour cette 20è journée du Top 14, la Section Paloise reçoit un adversaire direct pour la qualification en phase finale, le Stade Rochelais.
Les palois viennent de battre Castres 29 à 27 avec 14 points de l'homme en forme, le néo-zélandais Colin Slade. Après cette victoire, Pau est 4è du classement derrière Montpellier, le Racing 92 et Toulouse. Son adversaire du jour qui a longtemps occupé les deux premières places du classement est aujourd'hui 7è avec 1 point de retard sur les palois. L'occasion est donc belle pour Pau d'enchaîner une 6è victoire en Top 14.  De son côté La Rochelle reste sur trois défaites, la dernière à Clermont après avoir été battue à domicile par Toulon.


Deux clubs ambitieux , deux clubs qui depuis 10 ans s'affrontent entre Pro D2 et Top 14. 

La Section Paloise et La Rochelle, c'est une vieille histoire. Depuis 2010, les deux clubs se jouent tous les ans. La Rochelle est remontée en Top 14 un an plus tôt que Pau, en 2014, année où les palois avaient été sévèrement battus en demi-finale d'accession à l'élite.
Deux clubs qui ont depuis trouvé leur homme fort, Fabrice Collazo pour les maritimes et Simon Mannix pour les palois. La Rochelle, après une première saison d'adaptation en Top 14, est rapidement devenue une référence pour son jeu complet. L'année dernière, le club s'est même payé le luxe de terminer devant à l'issue de la saison régulière.

Côté palois, le retour en top 14 en 2015 s'est fait grâce à un fort recrutement, notamment avec l'arrivée de plusieurs anciens All Blacks. Depuis, les palois ont progressé régulièrement, déjà l'année dernière ils avaient figuré dans le haut du championnat, 4è à la même époque que cette année. Mais la différence est importante aujourd'hui, le recrutement et l'arrivée de plusieurs jeunes permettent d'afficher un effectif plus large et complet.
Autre facteur important, l'exigence de la méthode des blacks néo-zélandais a été transmise aux autres joueurs, français, australiens, fidjiens et sud-africains.  

Pau-La Rochelle un match ouvert.

Entre deux clubs tournés vers le jeu, on peut s'attendre à voir du spectacle au hameau. La Rochelle, équipe à la recherche d'une nouvelle impulsion, vient à  Pau sans pression. Le calendrier de la fin du championnat leur réserve, en effet, 4 réceptions pour 3 déplacements. La situation est identique pour les palois mais la dernière victoire à Castres leur donnent des responsabilités. Assumer leur rang par les ténors et surtout préserver leur invincibilité depuis le début 2018 au hameau. En cas de victoire, Pau pourrait voir l'avenir plus sereinement.

Dernier point qui donne une saveur particulière au match, l'arbitre. C'est Cédric Marchat qui sera sur la pelouse du hameau, le même que pour la rencontre de demi-finale de 2013. une rencontre marquée par 3 cartons rouges et une victoire paloise. Autre rencontre où Cédric Marchat était l'arbitre, le match de Top 14 en 2016, une partie marquée par une fin à rebondissements avec l'annulation d'un essai rochelais à la  dernière seconde pour une obstruction sur une mêlée à 5 mètres.  

Quelques nouvelles des joueurs absents.

Le deuxième ligne français, Fabrice Metz, sorti au cours du match à Castres, est à l'infirmerie pour une entorse à la cheville. Autre joueur actuellement absent et qui fait partie du groupe, le buteur Tom Taylor. Touché à une jambe, le néo-zélandais est préservé, une absence qui profite au jeune palois Antoine Hastoy. 
Pour le pilier gauche Jérémy Hurou, l'absence s'annonce longue. Blessé à une cuisse, il a développé une phlébite. Sa fin de saison est compromise et le bigourdan pense déjà à la saison prochaine où il ne fera plus partie de l'effectif palois. Plusieurs clubs de Pro D2 actuellement en course pour une montée en Top 14, se sont déjà renseignés sur cet avant aux capacités physiques importantes et qui a évolué plusieurs saisons comme titulaire au sein du pack palois. 

Le XV de départ de la Section Paloise:

Malié - Pourailly, Smith, Stanley, Votu - (o) Slade, (m) Daubagna - Pesenti, Armitage, Mowen - Pierre (cap), Ramsay - Hamadache, Lespiaucq, Domingo.
Remplaçants : 16. Rey, 17. Mackintosh, 18. Foley, 19. Puech, 20. Tomas, 21. Hastoy, 22. Fumat, 23. Adriaanse.

Le XV de départ du Stade Rochelais:

Retière - Roudil, Rattez, Aguillon, Barry - (o) Sinzelle, (m) Balès - Amosa, Vito, Botia - Tanguy, Sazy (cap) - Atonio, Bourgarit, Kaulashvili.
Remplaçants : 16. Forbes, 17. Aouf, 18. Lamboley, 19. Alldritt, 20. Goillot, 21. Noble, 22. Bouldoire, 23. Mousset

Le reportage d'avant match, images Pau, Iban Carpentier, images La Rochelle, Pierre Lahaye, montage Alain Girardi, récit François Busson
Top 14, 20è journée, duel au sommet entre la Section Paloise et La Rochelle

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
section paloise rugby sport top 14 stade rochelais