VIDEO. La Rochelle : une forêt plantée pour piéger le carbone

durée de la vidéo : 00h01mn37s
La Rochelle vise haut pour atteindre son objectif de neutralité carbone. Parmi les initiatives, la création de nouveaux espaces forestiers. L'agglomération veut planter 10.000 arbres. Près d'un millier l'ont été aujourd'hui. Reportage : Olivier Riou, Pierre Lahaye ©France télévisions

Des bénévoles ont planté les 1.000 derniers arbres de la première branche du projet de "forêt bleue" à Dompierre-sur-mer, dans l'agglomération rochelaise. Objectif, assurer la neutralité carbone du territoire à l'horizon 2040.

Et 1.000 qui font 10.000. À Dompierre-sur-Mer, ils étaient une cinquantaine à avoir bravé le froid pour finaliser la dernière étape du plantage d'arbres de la "forêt bleue", samedi 17 décembre. Des fruitiers, des chênes aussi, mais pas n’importe lesquels : toutes les espèces plantées sont adaptées à l’évolution du climat dans la région, notamment les fortes chaleurs estivales, désormais courantes.

Car le climat, et sa préservation, sont l'essence même de ce projet qui vise à créer un puits de captation de dioxyde de carbone dans l'agglomération rochelaise, en utilisant les capacités naturelles des arbres à absorber ce gaz responsable du réchauffement climatique.

En fil rouge de ce projet, l'objectif, porté par le consortium rochelais (Communauté d’Agglomération, Ville de La Rochelle, Université, Altantech, Port Atlantique) de faire de ce territoire le premier littoral français à obtenir un bilan "zéro carbone" à l'horizon 2040.

Désormais la forêt va devoir passer l'hiver avant d'espérer essaimer. "L'objectif c'est qu'il y en ait [des mini-forêts] dans toutes les communes de l'agglomération, explique Anne Rostaing, directrice de la coopérative carbone de La Rochelle. Aujourd'hui on en a quatre ou cinq intéressées." Ainsi, mises bout à bout, ces mini-forêts constitueraient la grande forêt bleue dont rêve l'agglomération.