Rochefort : l'acteur Gérald Thomassin, suspecté de meurtre, reste introuvable

L'acteur Gérald Thomassin, photographié en 2000, au festival de cinéma de Saint-Sébastien, en Espagne, à l'occasion de la présentation du film "Paria" de Nicolas Klotz. / © JUAN HERRERO / MaxPPP
L'acteur Gérald Thomassin, photographié en 2000, au festival de cinéma de Saint-Sébastien, en Espagne, à l'occasion de la présentation du film "Paria" de Nicolas Klotz. / © JUAN HERRERO / MaxPPP

Le comédien de 45 ans, césarisé pour son rôle dans Le petit Criminel de Jacques Doillon, a disparu depuis fin août. Il venait de quitter son domicile de Rochefort pour se rendre à une convocation judiciaire à Lyon où il devait être à nouveau interrogé dans une affaire d'homicide.

Par Cl.M. avec Anthony Halpern

Suspecté de meurtre, l'ancien comédien Gérald Thomassin, domicilié à Rochefort, reste introuvable depuis maintenant trois semaines. 

Le 28 août dernier, l'homme de 45 ans quitte son domicile de Charente-Maritime pour se rendre à Lyon où un juge d'instruction l'attend pour y être une nouvelle fois auditionné dans une affaire de meurtre commis en 2008 à Montreal-la-Cluse dans l'Ain, celui d'une postière enceinte, qu'il est accusé d'avoir tué de 28 coups de couteau.

L'ancien acteur a été vu pour la dernière fois lors d’un contrôle de billet de train effectué dans la matinée entre La Rochelle et Nantes. Il était attendu le lendemain dans le bureau du juge lyonnais.

S’il a toujours clamé son innocence, Gérald Thomassin fait pourtant partie des principaux suspects de ce meurtre. En 2013, il est mis en examen et placé plusieurs mois en détention provisoire. Il est finalement remis en liberté 2 ans plus tard, sous contrôle judiciaire.

Césarisé en 1991

Absent des écrans depuis 2008, Gérald Thomassin a été césarisé en 1991 pour son rôle dans Le petit Criminel de Jacques Doillon. Il était alors promis à un grand avenir dans le cinéma français.
Gérald Thomassin, lors de la remise de son César du meilleur espoir masculin, en 1991, pour Le petit Criminel de Jacques Doillon. / © PIERRE VERDY / AFP
Gérald Thomassin, lors de la remise de son César du meilleur espoir masculin, en 1991, pour Le petit Criminel de Jacques Doillon. / © PIERRE VERDY / AFP

Mais le rêve s'est révélé de courte durée. Très vite, sa carrière prometteuse est rattrapée par des problèmes de drogue et d’alcool. Malgré quelques rôles dans d’autres films, il sombre peu à peu et ne parvient pas à remonter la pente. Il devient un temps SDF dans l’Ain, avant d’obtenir un hébergement d’urgence en 2012. 

Sa disparition soudaine fin août suscite donc toutes les interrogations. Le mystère reste entier.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Bergerac : des consultations en télémédecine en accès direct depuis la pharmacie

Les + Lus