Rochefort : le célèbre pont transbordeur rouvre après quatre ans de travaux

Le dernier pont transbordeur de France sera à nouveau en service dès ce mercredi 29 juillet, après plus de quatre ans de restauration. 
Le pont transbordeur de Rochefort va rouvrir ce mercredi 29 juillet.
Le pont transbordeur de Rochefort va rouvrir ce mercredi 29 juillet. © France 3 Nouvelle-Aquitaine
Il aura fallu plus de quatre ans et demi de travaux pour venir à bout de la restauration du pont transbordeur de Rochefort. Ce 29 juillet, jour anniversaire de ses 120 ans, ce géant de fer, le dernier représentant de son espèce en France, sera enfin rouvert au public.

La réouverture, qui devait initialement survenir en avril, a dû être largement repoussée. Coronavirus oblige. Après les derniers coups de pinceau appliqués début juillet, une "indispensable période de réglages et de contrôles" menés entre le 20 et le 27 juillet a repoussé encore un peu le retour du public, selon un communiqué de la communauté d'agglomération Rochefort Océan.

Le 12 novembre 2015, alors que le pont fermait au public, on pensait encore que les travaux ne dureraient que trois ans. Quatre ans et demi plus tard, l'opération a dépassé son budget initial de 20 millions d'euros. Ce qui en fait l'un des principaux chantiers pilotés par le ministère de la Culture en dehors de Paris (la structure est inscrite sur la liste des monuments historiques depuis 1976).
 

Le look 1900 retrouvé

Car ce chantier fut titanesque. La dernière opération de restauration datait des années 1990, et de la corrosion avait décidé de s'installer un peu partout sur le tablier et les escaliers, fragilisant la structure. La faute aux embruns, mais aussi à la tempête Xynthia.

Alors cette fois, l'Etat a mis les grands moyens. Dépose de la nacelle et du tablier, renforcement des pylônes, remplacement de 7 km de câbles et de 15 000 rivets, désamiantage et coup de peinture général... Le pont est désormais comme neuf.
 
D'un point de vue technique bien-sûr, mais aussi patrimonial. En effet, le pont "a retrouvé son aspect original, avec un tablier à croisillons, qu'on a remplacé pour retrouver l'esthétique de 1900", explique Stéphanie Charpentier, responsable du site pour la communauté d'agglomération. Selon elle, l'ingénieur Ferdinand Arnodin "serait fier de retrouver le pont tel qu'il l'a dessiné".

Rive sud de la Charente, côté Echillais, la Maison du Transbordeur propose désormais une exposition gratuite retrançant ces quatre ans d'un chantier hors-normes. Pour les amoureux du pont, rendez-vous ce mercredi 29 à 9h30 pour la première traversée post-travaux.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture