VoltAero pose la première pierre de son usine d'avions hybrides électriques Cassio à Rochefort

Le projet aéronautique de la startup de Charente-Maritime s’apprête à prendre son envol. VoltAero qui a conçu plusieurs avions hybrides électriques, lance la construction du tout nouveau site d’assemblage de ses futurs appareils à Rochefort.

Des avions décarbonés 100 % made in France. C'est l'ambition de l'usine VoltAero qui sort de terre tout à côté de l'aéroport de Rochefort, en Charente-Maritime. La première pierre a été posée officiellement ce mardi 3 octobre.

La start-up qui a vu le jour en 2017 à Médis implante une usine de près de 3 000 mètres carrés. Un projet à plus de quatre millions d’euros co-financé par le Syndicat mixte avec le concours de l’Etat (665 000 €), la Communauté d’Agglomération de Rochefort Océan (386 000 €) et la Région Nouvelle-Aquitaine (200 000 €). L'objectif est d'y construire les trois modèles de la gamme Cassio, du 5 au 12 places. "Nous voulons fabriquer 150 avions par an avec 150 emplois directs et 350 indirects" explique Jean Botti, l'un des fondateurs.

Les premières pré-commandes de ces appareils présentés comme révolutionnaires ont été enregistrées. VoltAero en annonce déjà 218. "Si elles sont concrétisées, elles seront toutes faites ici à Rochefort" assure le PDG. Lorsque la ligne de production aura atteint sa vitesse de croisière, les capacités devraient atteindre 150 avions par an.

Localement, cette nouvelle implantation est évidemment saluée, certains comptant sur un appel d'air économique pour le territoire. "Ici, on a de la place pour accueillir et développer des industries aéronautiques, s'est réjoui Gérard Pons, le président du syndicat mixte des aéroports de La Rochelle et Rochefort, on espère que cela donnera des idées à d'autres."

Le président de la communauté d'agglomération et maire de Rochefort, lui, compte avant tout sur un développement de l'activité de la piste. "On ne vise pas un usage commercial de passagers, mais une activité liée à l'industrie, la réparation, ou encore l'innovation aéronautique en lien avec la piste" détaille Hervé Blanché.

Vendus entre 1 et 3,5 millions d'euros, les derniers modèles de Cassio seront utilisés pour le transport régional. VoltAero qui emploie actuellement une trentaine de salariés, va lancer un très important plan de recrutement à destination notamment des ingénieurs.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité