Charente-Maritime : un atelier-vélo mobile pour assister les cyclotouristes en forêt de la Coubre

La Vélodyssée ou EuroVélo1 est un intinéraire cyclable qui traverse l'Europe le long du littoral atlantique et passe notamment par la forêt domaniale de la Coubre, à proximité de Royan. Pour aider les cyclotouristes à faire des réparations et les renseigner, un atelier-vélo mobile y fait halte.
Deux cyclistes en forêt domaniale de la Coudre, à côté de Royan.
Deux cyclistes en forêt domaniale de la Coudre, à côté de Royan. © France 3 Poitou-Charentes
Comment accompagner le développement du cyclotourisme et du vélo comme mode de déplacement ? À Royan, la communauté de communes a mis en place un atelier-vélo mobile, qui se déplace tout l'été à la rencontre des cyclistes. 

En forêt de la Coubre, l'emplacement est idéal sur le tracé de la VélOdyssée ou EuroVélo1, un itinéraire cyclable qui relie la Norvège au sud du Portugal.

Conseils et clé allen 


"Le but, c'est de promouvoir le vélo, et de faire en sorte que les jeunes s'y intéressent de plus en plus", explique Gaëlle Petichaud, qui distribue conseils et cartes touristiques devant le camion. "C'est comme ça qu'il y aura de plus en plus d'infrastructures, de pistes cyclables..." 

Outre les conseils, l'atelier mobile met de nombreux outils à disposition des cyclistes, pour procéder à de menues réparations.  

[ATELIER VELO MOBILE] 🚲 Depuis le 20 juillet, plus de 930 personnes ont été renseignées à l’accueil vélo ! Nos deux...

Publiée par Mobilité Royan Atlantique sur Vendredi 14 août 2020
"L'idée de l'atelier vélo-mobile, c'est de le décliner sur le territoire de la CARA (communauté d'agglomération du grand Royan, ndlr), 33 communes, pour sensibiliser, proposer des formations, etc.", explique Bastien Ferretti, responsable du schéma cyclable.

L'opération est financée par l'Union Européenne, l'agence de la transition écologique et le département. 

→ Regardez le reportage de Pascal Foucaud et Cédric Cottaz
Charente-Maritime : un atelier-vélo mobile pour assister les cyclotouristes en forêt de la Coubre
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports tourisme