Sécurité : des contrôles renforcés en forêt de la Coubre en Charente-Maritime

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux .

Alors que la Charente-Maritime est toujours en risque très sévère de feux de forêt, la préfecture organise une série de contrôles des deux-roues en forêt de la Coubre très fréquentée par les touristes.

Depuis que la Charente-Maritime est placée en risque sévère de feux de forêt, les massifs forestiers du département font l'objet d'une vigilance accrue. Des renforts de pompiers sont arrivés de l'ouest et du centre de la France et le préfet a pris plusieurs arrêtés pour interdire ou limiter la circulation dans les forêts. Ainsi, les engins motorisés sont interdits à la circulation sur la plupart des routes forestières, les VTT (avec ou sans assistance électrique) et ne sont autorisés à circuler que sur les pistes cyclables et le en semaine.

Les trottinettes électriques interdites sur les pistes forestières

Pour s'assurer du respect de ces mesures les gendarmes et l'ONF, accompagnés du sous-préfet de Rochefort ont mené une série de contrôles ce mercredi matin. à partir de 9h30. Il faut dire que la forêt de la Coubre est un lieu prisé des touristes et des habitants des environs. Ils sont nombreux à s'y promener à pied, à vélo, en courant, certains s'y aventurent en trottinettes électriques aussi sans forcément respecter les réglementations. Les trottinettes ne peuvent circuler que sur les pistes cyclables, surtout pas sur les sols caillouteux et dans les sous-bois. C'est ce qu'explique Stéphane Donnot, le sous-préfet de Rochefort : "Une trottinette électrique ne peut pas pénétrer sur une piste forestière elle doit rester sur une piste cyclable. (...) Je souhaite aussi que les loueurs qui ont signé une charte de bonne conduite puissent rappeler ce message".

Ce loueur rencontré dans son magasin explique pour sa part qu'il fait son travail et informe les clients "on a trois affiches des arrêtés dans le magasin"  nous explique Julien Varachaud et il précise que "sur chaque contrat de location, il y a les règles que les clients en signant, s'engagent à respecter."

Mais visiblement le message a besoin d'être répété, certains ne connaissant pas la règle ou ne l'on tout simplement pas vue. " la règle n'est pas claire" déplore ce vacancier "elle devrait être affichée au moins à l'entrée et sur le chemin." demande-t-il.

Ce mercredi les gendarmes ne faisaient que de l'information, mais les usagers doivent savoir qu'en cas d'infraction, il leur en coûtera 22 euros.

Reportage de Pascal Foucaud et Alexandra Lassiaille

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité