Il veut battre le record du monde avec sa Tour Eiffel en allumettes de 7,20 m de haut

À Montpellier-de-Médillan en Charente-Maritime, Richard Plaud est en lice pour entrer au Guinness Book. Il veut établir le record de la plus haute Tour Eiffel en allumettes du monde.

Elle trône, monumentale, dans le salon familial où elle culmine à plus de deux mètres de haut, jusqu'à effleurer le plafond. "Je vous présente ma Tour Eiffel, entièrement construite en allumettes, annonce fièrement Richard Plaud, c'est la réplique exacte de la vraie, jusque dans les moindres détails."  

À 47 ans, ce père de famille installé à Montpellier-de-Médillan en Charente-Maritime met la dernière main au projet sur lequel il travaille depuis huit ans : bâtir la plus grande Tour Eiffel du monde.

Une fois entièrement montée, elle fera 7,20 m de haut. J'ai utilisé 800.000 allumettes, il y en a 33 km de long. Cela représente 4.000 heures de travail.

Richard Plaud

Entièrement démontable

Pour aboutir à ce résultat, ce passionné d'architecture et de Lego, employé au service des ouvrages d'art du conseil départemental, concède qu'il a dû ressortir sa "calculette" et ses "cours de trigo". "Pythagore et toute sa bande, j'en ai eu vraiment besoin" plaisante-t-il.

La plus grosse difficulté c'était les pieds de la tour. L'inclinaison est telle que j'ai du faire des calculs assez complexes... Ça a beau être des allumettes, avec la colle, mine de rien, ça pèse. Il fallait réfléchir à la descente de charge pour que ça s'auto-supporte.

Richard Plaud

Difficulté supplémentaire : Richard Plaud a conçu sa "grande dame" comme un Meccano géant, entièrement démontable, des arches à l'antenne. Pour rester le plus fidèle possible à l'ouvrage imaginé par Gustave Eiffel dont on célèbre ce 27 décembre le centenaire de la disparition, il s'est inspiré d'un modèle "réduit" de 1,20 m dont il a multiplié les dimensions par six. Il a ensuite fallu dessiner chaque pièce (il y en a plus de 400 différentes), puis les fabriquer.

"J'ai commencé avec des allumettes que j'achetais au supermarché du coin, je coupais le bout, mais c'était vraiment fastidieux, j'en ai eu marre" se souvient-il, en riant. Depuis, il a fait affaire avec un grossiste de l'Oise et recevait ses allumettes sans partie inflammable par carton de 190 000.

Le Guinness Book en ligne de mire

Compte tenu de ses dimensions monumentales, seule la partie inférieure de la Tour est montée, entre le canapé et la télévision. Le deuxième étage se trouve à l'étage dans des boites, en attendant l'assemblage final. Il sera achevé en vue de l'exposition au public les 6 et 7 janvier à la salle des fêtes de Saujon (Charente-Maritime).

Pour cette délicate opération qui devrait prendre huit heures, c'est l'ainé des enfants, Arthur, 18 ans qui officiera aux côtés de son père. Car Richard Plaud a un grand rêve : entrer au Guinness Book des records. Et s'emparer du titre de plus haute Tour Eiffel du monde en allumettes. Le record actuel, établi à 6,54 m, est détenu par un Libanais depuis 2009.

Le Charentais-Maritime a donc entrepris les démarches, avec le soutien inconditionnel de sa famille. "Quand on s'est rencontrés il y a plus de vingt ans, c'était déjà son rêve, confie son épouse. "J'espère que ça va être validé, comme ça je vais pouvoir récupérer mon salon" plaisante Sandra Plaud. La décision finale est attendue au printemps 2024.

durée de la vidéo : 00h02mn07s
En Charente-Maritime, un passionné vient d'achever une reproduction au 1/45e de la grande dame. Il y a consacré 8 années de sa vie et 800.000 allumettes. Il tentera début janvier d'entrer au Guinness Book des records. ©France télévisions

Quant aux esprits moqueurs qui verraient dans cette histoire une ressemblance avec un certain François Pignon, Richard Plaud s'en amuse beaucoup.

"Le Dîner de Cons" ? Ça me fait rire, c'est un chef d'œuvre du cinéma. Mais quelque part, tout le monde peut se moquer, la Tour c'est moi qui l'ai.

Richard Plaud

Qu'on... se le tienne pour dit.