Angoulême : le lycéen tunisien menacé d'expulsion pourra finir ses études en France

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hugo Lemonier
© D.R.

Wissem Mabrouk finira ses études en France. Menacé d'expulsion et retenu au centre de rétention de Bordeaux, l'étudiant tunisien de 19 ans sera libéré ce soir ou mardi matin.

C'est un immense soulagement pour ses proches : Wissem Mabrouk finira ses études en France. Placé en détention au centre de rétention de Bordeaux depuis le 27 avril, le lycée tunisien de 19 ans menacé d'expulsion rejoindra sa famille dès demain.

Une délégation composée de sa belle soeur, d'une élue, de la CPE du lycée professionnel de Ruelle où il étudie et de représentants d'associations de soutien aux migrants a pu plaider sa cause devant la secrétaire générale de la préfecture de Charente.

Après avoir longuement étudié son profil, le préfet a autorisé le jeune homme à rester sur le territoire français jusqu'à cet été. Wissem Mabrouk devra ensuite retourner en Tunisie pour effectuer une demande de visa. Mais cela ne devrait être qu'une formalité : le préfet a promis d'appuyer sa requête auprès de l'ambassade de France. Une fois revenu en France, l'étudiant pourra demander un titre de séjour et finir son CAP d'électrotechnique.

L'appui de ses proches, des associations et des élus a été déterminante dans sa libération, insiste Virginie Masina, porte-parole du comité de soutien : "Les laissez-passer pour la Tunisie étaient déjà prêts. Sans la mobilisation de tous, Wissem serait déjà dans l'avion."

La pétition demandant la libération du jeune homme avait réuni plus de 600 signatures.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.