Angoulême. Un gendarme condamné à trois ans de prison pour agression sexuelle sur mineur

Le tribunal correctionnel d'Angoulême a condamné l'homme de 53 ans, pour l'agression sexuelle d'un enfant de cinq ans au moment des faits, à trois ans d'emprisonnement dont un an avec sursis probatoire, obligation de soins et interdiction d'entrer en contact avec l'enfant et sa famille.

La condamnation prononcée ce mardi 28 mars est un soulagement et le résultat d'un parcours du combattant pour la famille de la victime.

Aujourd'hui âgé de 13 ans, l'adolescent est en grande souffrance, il refuse de parler de l'affaire, et ses proches espèrent que le mot "coupable" pourra changer durablement sa vie.

Les faits datent de 2016

Après un premier classement sans suite, la famille s'est constituée partie civile et a dû se battre pour que l'affaire ne tombe pas aux oubliettes, soutenue par l'avocate bordelaise Maître Sécheresse.

Le gendarme nie les faits

L'ancien gendarme, âgé de 53 ans, a nié les faits durant toute l'audience devant le tribunal correctionnel. 

Reconnu coupable, il a été condamné à trois ans d'emprisonnement dont un an avec sursis probatoire, une obligation de soins et une interdiction d'entrer en contact avec l'enfant et sa famille.