Charente : l'Ecole de la deuxième chance d'Angoulême vient d'ouvrir et accueille 12 jeunes décrocheurs

Il s'agit de la troisième en Poitou-Charentes, une école de la 2ème chance a ouvert cette semaine à St-Michel, près d'Angoulême. Elle accueille 12 jeunes sans qualification. Ces écoles, créées en 1997 à l'initiative d'Edith Cresson, ont pour objectif l'insertion sociale et professionnelle.

Douze jeunes viennent de faire leur rentrée à l'occasion de l'ouverture de l'Ecole de la 2ème chance d'Angoulême. Tous avaient quitté le système scolaire sur un sentiment d'échec et se retrouvent aujourd'hui sans diplôme. Pour s'inscrire dans les cycles de formation de ces écoles, bien différentes des autres, les stagiaires doivent avoir entre 16 et 35 ans, être sortis du système scolaire depuis plus d'un an et ne pas avoir de diplôme.

Une formation pour rebondir

L'école de la 2ème chance leur permet d'accéder à une formation en alternance de neuf mois, d'une remise à niveau en français et en maths et à des stages en entreprises.Elle vise à leur donner une deuxième chance pour rebondir dans la vie et acquérir un savoir et une formation professionnelle. Chaque parcours est individualisé et tient compte des envies, des besoins de chacun mais tous partagent la même motivation, c'est le moteur de leur réussite.

Un jeune qui arrive à nous dire qu'il a envie de s'en sortir, de faire quelque chose de sa vie, on se dit qu'il y a un parcours à faire ensemble.
- Christophe Ingrand, directeur adjoint Ecole de la deuxième chance de la Charente et du Poitou

Favoriser la réinsertion dans la société

L'établissement d'Angoulême accueille douze élèves dans un premier temps puis concernera des promotions plus importantes, 120 stagiaires sont attendus en 2021. Le projet de cette école implantée à St-Michel a été soutenu par la communauté urbaine de Grand Angoulême.

Notre préoccupation était de donner des solutions aux jeunes les plus fragiles, en rupture scolaire, les invisibles. Cette solution leur donne une formation, une insertion dans la société en leur réapprenant les choses du quotidien.
- Marie-Hélène Pierre, vice-présidente du Grand Angoulême

A Angoulême, le projet était à l'étude depuis trois ans. L'école a un budget de 680.000 euros qui est pris en charge à 90% par l'Europe, l'Etat et la Région et autour de 10% par la communauté d'agglomération. Chaque année, plus de 100.000 jeunes sont formés par le biais des 130 Ecoles de la deuxième chance, partout en France. Plus de 60% d'entre eux trouvent un emploi ou une formation à la fin de leur cursus.

L'école d'Angoulême est la troisième du genre en Poitou-Charentes après celle de Châtellerault, créée en 2005, et celle de Niort en 2015.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité