Entretien avec Ovidie, réalisatrice féministe sélectionnée aux International Emmy Awards

La réalisatrice féministe Ovidie est nommée aux International Emmy Awards pour la série "Des gens bien ordinaires", tournée à Angoulême et diffusée sur Canal+. Une belle nouvelle à l'approche du tournage de la deuxième saison, dans le même décor.

"C'est une belle surprise ! Je l'ai appris hier alors que j'étais au rayon yaourt du Franprix, ce sont les deux comédiens Jérémy et Raïka qui m'ont appelée. Au début, j'ai cru qu'ils me faisaient une blague." En montage actuellement d'un documentaire consacré à l'artiste féministe américaine Valérie Solanas, Ovidie découvre que la série qu'elle a réalisée pour Canal+, Des gens bien ordinaires, est en lice pour les Emmy Awards.

Sortie en 2022, la saison 1 Des gens bien ordinaires suit le parcours de Romain, étudiant en sociologie de 18 ans, au tout début des années 2000, qui décide de "faire du porno parce que c'est la pire des transgressions. Pas seulement pour emmerder mes parents, mais pour emmerder tout le monde", comme il se décrit face caméra dans le premier épisode.

Un monde inversé

Dans le bus, une femme âgée le regarde fixement, libidineusement. À la fac, sa prof lui caresse langoureusement la nuque. Romain est gêné, choqué. 

De l'autre côté de l'écran, je me suis d'abord demandé si j'avais bien vu, bien reconnu ces situations tellement courantes dans la vie d'une femme. "C'est une dystopie, dans un monde où les rapports de pouvoirs sont inversés, où un homme est victime de violences matriarcales. Mais j'ai voulu que ce soit assez subtil, sans pousser les potards trop loin", explique Ovidie.

durée de la vidéo : 00h01mn15s
extrait de la série "Des gens bien ordinaires", réalisée par Ovidie et diffusée sur Canal+ ©Magneto

Permuter les genres pour créer le malaise

Chair fraîche et tonique appréciée par des femmes aux propos graveleux, infantilisé et humilié par sa compagne 10 ans plus âgée que lui, jalouse jusqu'à la violence, Romain est un homme regardé comme un objet. "Ce n'est pas une série sur le sexisme dans le porno, mais sur le sexisme du quotidien. Si je n'avais pas permuté les genres, personne ne l'aurait relevé. Toutes ces petites humiliations du quotidien seraient passées inaperçues. L'inversion permet, sans exagérer les choses, de créer une situation de malaise pour le spectateur", précise la réalisatrice.

On ne voit rien, tout est suggéré. Il n'y a pas besoin de rincer l'œil du spectateur. Il comprend parfaitement ce qui se passe.

Ovidie

Réalisatrice

Des gros plans sur les visages saisissant souffles courts et frémissements suffisent à faire comprendre ce qui traverse les personnages. Femmes ogresses et jeune homme proie."Il n'y a pas de scène de violence, pas de scène de sexe, je n'avais pas envie de sur-représenter" poursuit Ovidie. 

L'humour, énergie du désespoir

L'humour, c'est aussi une des marques de fabrique d'Ovidie. Sa série Libres ! – Manifeste pour s'affranchir des diktats sexuels, énorme succès sur Artetv, en était pleine. Des gens bien ordinaires suscite aussi rires et sourires. "La fiction, ça me permet de rigoler, de dédramatiser, d’en rire, même un rire jaune, une énergie du désespoir. Mon monde à moi, c'est plutôt le documentaire. Des documentaires sur le viol, les féminicides, les violences obstétricales, des sujets graves, tristes comme la mort. Pour ma santé mentale, c'est bien que je bosse sur des projets plus légers !"

Dans trois semaines débutera à Angoulême le tournage de la deuxième saison Des gens bien ordinaires. Un tournage qui devrait s'achever juste avant la cérémonie des International Emmy Awards qui se déroulera le 20 novembre prochain à New-York, et récompensera peut-être la saison 1.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité