• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

FIBD : Françoise Nyssen veut revoir la politique en faveur de la bande dessinée

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, jeudi 25 janvier, au festival international de la bande dessinée d'Angoulême. / © Isabel Hirsch / France 3 Poitou-Charentes
Françoise Nyssen, ministre de la Culture, jeudi 25 janvier, au festival international de la bande dessinée d'Angoulême. / © Isabel Hirsch / France 3 Poitou-Charentes

En visite à Angoulême, la ministre de la Culture a confié à Pierre Lungheretti une mission de réflexion sur la politique nationale en faveur de la bande dessinée.

Par Clément Massé

Quelle politique nationale en faveur de la bande dessinée ? Pierre Lungheretti, directeur général de la Cité internationale de la Bande Dessinée et de l’image, va devoir plancher sur le sujet. A l’occasion de son déplacement au festival d’Angoulême, Françoise Nyssen, ministre de la Culture, lui a confié une mission de réflexion en faveur de la bande dessinée.

La vitalité et l’importance de ce secteur justifient sa reconnaissance pleine et entière dans le cadre d’une politique publique d’ensemble (ministère de la Culture)

Dans un communiqué de presse, le ministère de la Culture indique que le secteur de la bande dessinée « a connu un nouvel essor ». En revanche, « les politiques publiques ont manqué d’une nouvelle ambition », précise le document. « La vitalité et l’importance de ce secteur justifient sa reconnaissance pleine et entière dans le cadre d’une politique publique d’ensemble. »

10% du chiffre d'affaires de l'édition
Aujourd’hui, la bande dessinée représente 10% du chiffre d’affaires de l’édition. Une statistique diffusée par le ministère de la Culture indique que près d’un Français sur trois (29%) a lu une BD au cours des douze derniers mois. Le secteur fait ainsi figure de « pratique culturelle majeure ».

Pour le ministère de la Culture, il convient de s’interroger sur des aspects aussi différents que « la préservation du patrimoine de ce secteur et la régulation du marché de l’art », la « diffusion publique de la bande dessinée », « son apport à l’éducation artistique et culturelle », mais aussi « la formation des auteurs ».

La remise du rapport de cette mission est attendu pour le mois de septembre 2018.

Pierre Lungheretti, du ministère au FIBD

Directeur général de la Cité internationale de la Bande Dessinée et de l’image à Angoulême, Pierre Lungheretti a été choisi par le ministère de la Culture pour mener cette mission pour sa grande connaissance des politiques culturelles et du secteur de la bande dessinée.

Il a notamment été directeur du cabinet de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, adjoint au directeur général de la création artistique puis directeur régional des affaires culturelles de Poitou-Charentes.

Sur le même sujet

Les toits de la cathédrale St Front ouverts au public

Les + Lus