• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gilets jaunes en Charente : l'embouteillage de plus en plus important sur la RN10

Les camions bloqués sur la RN10 en Charente par les Gilets jaunes ce mardi 20 novembre 2018. / © France 3
Les camions bloqués sur la RN10 en Charente par les Gilets jaunes ce mardi 20 novembre 2018. / © France 3

En Charente, le point de blocage mis en place par les Gilets jaunes à hauteur de Girac est maintenu ce mardi matin. La Nationale 10 est toujours bloquée. Un énorme embouteillage regroupant des centaines de camions et de plus d'une trentaine de kilomètres s'est formé dans les deux sens.

Par Christine Hinckel

Les Gilets jaunes ont passé la nuit sur les points de blocage notamment sur la RN10. Ce mardi matin, une cinquantaine d'entre eux est toujours présente à Girac pour maintenir le blocage de cette nationale qui représente un des axes majeurs de communication nord-sud dans la région. Elle est empruntée chaque jour par 10 000 camions et 25 000 véhicules au total.

La file de camion à l'arrêt qui s'était formée hier lundi dans la journée s'est encore allongée ce mardi matin. L'embouteillage s'étend sur plus d'une trentaine de kilomètres dans les deux sens allant de Mansle au nord d'Angoulême à Barbezieux au sud.
La préfecture de Charente conseille aux usagers de la RN10 de sortir à Mansle en venant de Poitiers ou à Jurignac en venant de Bordeaux pour emprunter des déviations.
 

Reportage sur la RN10 de Bruno Pillet, Christophe Guinot et Maylis Gimenez :
 
Gilets jaunes en Charente : l'embouteillage de plus en plus important sur la RN10
Reportage de Bruno Pillet, Christophe Guinot et Maylis Gimenez

En Charente, la circulation sur la RN10 est difficile, voire impossible sur le tronçon entre Mansle et Barbezieux. Elle est aussi compliquée dans la Vienne où le point de barrage mis en place par les Gilets jaunes à l'entrée de Poitiers subsiste ce mardi matin. Une déviation est mise en place à partir de Vivonne.

Pour retrouver l'état de la circulation en Charente : 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réactions le 21 septembre après le refus d'achat du Parking Montaigne par le promoteur

Les + Lus