“J’ai adoré jouer un personnage qui dessine” : avec le film "Eiffel", Romain Duris a ouvert le festival d’Angoulême

Le festival du film francophone d’Angoulême a démarré ce mardi 24 août 2021 avec Eiffel, le film de Martin Bourboulon. Tête d’affiche de ce long-métrage hors compétition, Romain Duris est également à l’honneur avec une exposition de ses dessins, sa passion première.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"J’aime cet ingénieur qui est en avance sur son temps". Cet ingénieur, c'est Gustave Eiffel. Romain Duris l'incarne dans "Eiffel", le film de Martin Bourboulon qui a fait l'ouverture du festival du film francophone d'Angoulême (Charente) ce mardi 24 août 2021.

Un film sur la construction de la tour Eiffel, mais pas seulement. C'est aussi une histoire d'amour entre Gustave Eiffel et une jeune femme de la bourgeoisie, incarnée par Emma Mackey. "Il a fallu créer une intimité à Gustave Eiffel", poursuit Romain Duris. "J'ai beaucoup lu sur lui, mais finalement on ne sait pas grand chose sur ce personnage... C'était un visionnaire, humaniste et proche des gens."

Ses dessins exposés à l’espace Franquin

Dans une scène du film, Romain Duris, alias Gustave Eiffels élabore des croquis de ce grand projet que deviendra la tour Eiffel. “On m’a évidemment aidé pour imaginer des planches de la tour", explique l'acteur. Avant d'ajouter : "J’ai adoré jouer un personnage qui dessine. J’aime ce genre de défis.”

Car, tout comme le personnage qu’il incarne, Romain Duris a des talents de dessinateur. “C’est ma passion intime”, confie l’acteur. Pendant le festival, il expose 27 croquis à l’espace Franquin, extraits de son recueil de dessins Féroce. “C’est mon petit journal. Quand je dessine, je ne me dis pas que cela sera montré à un public. J’essaie de rester très léger, sinon je n’aurais jamais osé le montrer."

Plus de 2.000 spectateurs pour la soirée d’ouverture

Comme dans tous les cinémas français, l’accès aux projections du festival du film francophone d’Angoulême est conditionné à la présentation du pass sanitaire, mais sans jauge limitée. Au total, 2.150 personnes ont assisté aux avant-premières d’Eiffel, au théâtre d’Angoulême et dans les salles CGR, ce mardi 24 août. 

A la sortie de la séance, la plupart des spectateurs semblaient conquis. “C’est un superbe film, comme on les aime. Avec de l’émotion, de l’amour, et des décors remarquables”, se réjouit une spectatrice. “Très instructif”, complète une femme venue avec son mari, "surtout au sujet de l'engagement de cet homme pour ce beau projet”. “Un peu long, ça manquait de rythme”, glisse finalement une autre spectatrice.

Le festival du film francophone d’Angoulême se poursuit jusqu'au dimanche 29 août.