Téléphone portable : les zones blanches trop nombreuses en Charente

Une enquête récente du Conseil Départemental indique qu'au moins 96 communes de Charente sont mal desservies par les opérateurs de téléphonie mobile. Dans ces zones blanches, pas question pour les habitants d'utiliser leur portable, elles ne sont couvertes par aucun opérateur. 

Dans certaines de ces communes, les habitants doivent aussi parfois composer avec les aléas de la météo. Par beau temps, les réseaux sont moins instables.
Les opérateurs expliquent que les zones en fond de vallée sont plus difficiles à desservir ce qui explique les différences de couverture entre différents endroits d'une même commune. Une table ronde était organisée ce lundi entre le président du Conseil Départemental de Charente et les opérateurs téléphoniques (Orange, SFR et Bouygues) pour rechercher des solutions. Des zones prioritaires vont être définies et de nouvelles antennes relais installées.
Le reportage de Bruno Pillet, Christophe Guinot et Josiane Etienne. Ils se sont rendus à Marcillac-Lanville, l'une de ces fameuses zones blanches. Intervenants : Yves Jean, le maire de la commune, Jean-Pierre Lartige, directeur régional Orange et Francois Bonneau, président du Conseil Départemental de Charente.

Reportage de Bruno Pillet, Christophe Guinot et Josiane Etienne