Coronavirus : les festivals du Limousin soutenus par leurs partenaires

Grâce au soutien de certains de leurs partenaires, les festivals d'été du limousin limitent les pertes liées au Coronavirus / © France Télévisions - Nassuf Djailani
Grâce au soutien de certains de leurs partenaires, les festivals d'été du limousin limitent les pertes liées au Coronavirus / © France Télévisions - Nassuf Djailani

Après une vague d’annulation liées au Covid19, les festivals d'été du Limousin font face à de graves problématiques financières. Pour soutenir la vie culturelle locale dans cette crise, les pouvoirs publics et de nombreuses entreprises régionales maintiennent leurs aides.

Par Robin Spiquel

L’été sera bien calme en Limousin. Mesures sanitaires obligent, les événements de plus de 5 000 personnes ont été interdits jusqu’en septembre.
 

Annulations et difficultés financières


Un coup dur pour la région et sa cinquantaine de festivals d’été. Pour une manifestation comme « La route du Sirque » à Nexon, l’annulation de l’édition 2020 représente une perte de 120 000 euros.

Pourtant le Sirque maintiendra une activité culturelle cet été. Martin Palisse, directeur du Sirque de Nexon, explique que des résidences artistiques, des rencontres entre le public et les artistes ainsi que des séances de cinéma sont déjà prévues.
 

C’est important de maintenir une vie culturelle cet été, dans le respect des normes sanitaires bien entendu. Le tout sera accessible gratuitement, car le but c’est que ces événements soient accessibles à tout le monde. 


Une opération rendue possible grâce au maintien de 100 % des aides du festival. 
 

Soutien des partenaires


Pour permettre aux festivals du Limousin de traverser cette crise, les partenaires privés et institutionnels du Limousin ont maintenu en grande partie leurs aides.

La région Nouvelle-Aquitaine a décidé de reconduire la majorité de ses aides accordées l’an dernier. Un fond de soutien au milieu associatif de 5 millions d’euros a aussi été mis en place à l’échelle régionale.

Une volonté de préserver la diversité culturelle sur le territoire explique Eric Correia, conseiller régional délégué à l'innovation, l'économie créative et aux droits culturels.
 

Sans ces aides, une bonne partie des programmateurs auraient déjà fermé aujourd’hui. Nous cherchons à maintenir le paysage culturel néo-aquitain et à éviter la disparition de certains de ses acteurs.


Parmi ces aides, la « Faites des livres » de Saint-Junien reçoit comme prévu 2 000 euros de la région. Une petite somme dans le budget de ce festival de littérature jeunesse. Mais le reste des partenaires a aussi joué le jeu.

Ainsi, l’association organisatrice va pouvoir rémunérer à 95% ses auteurs et organiser une édition adaptée en septembre.

En Corrèze, l’équipe du « Brive Festival » reste pour l’instant dans le flou. La région n’a a pas encore alloué d’aides. Ces dernières sont dirigées en priorité vers les associations.

Si certaines entreprises locales ont demandé un remboursement de leur participation, une soixantaine d’autres ont fait le choix de les maintenir pour l’édition 2021.

Un soutien important pour les organisateurs qui réfléchissent actuellement à la mise en place d’un rendez-vous musical virtuel pour cet été. Un projet qui devrait se préciser prochainement. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus