Brive : les Foires Grasses, c'est parti !

Du 23 novembre 2019 au 7 mars 2020, les Foires Grasses de Brive accueilleront 30 producteurs de la région. Portrait de Thierry Tribier, en pleine préparation, à quelques jours de l'ouverture.

© MAXPPP
Rush à la ferme de Pleinefage, en Dordogne. Les Foires Grasses de Brive débutent dans deux jours, pour le plus grand plaisir de Thierry Tribier, producteur.

C'est un rendez-vous incontournable, beaucoup de gens viennent aux Foires Grasses. De Lyon, de Paris, d'un peu partout, c'est très intéressant.

Déjà bien ancré dans la culture locale, le foie gras définit un peu plus sa régionalisation, en revêtant un manteau particulier, ici, la figue au foie gras. Toutes ces déclinaisons culinaires permettent de satisfaire les papilles du plus grand nombre, à la veille des fêtes de Noël. Les producteurs réalisent près de la moitié de leur chiffre d'affaires entre octobre et décembre, tous les ans.

Alors, on se prépare. L'équipe est au complet dans la ferme de Pleinefage. Les quelques 300 canards abattus chaque semaine sont ensuite gavés. Le processus de préparation du foie gras se met rapidement en place : cuisson des foies, mise en terrine, assaisonnement. Un savoir-faire que maîtrise Lalie Tribier, chef d'exploitation de la ferme.
 

Les Foires Grasses : Marché en canard


Terre de marchés et de foires, Brive a vu ses premières Foires Grasses en 1970. Remises de prix, Foire primée aux Truffes, Foire des rois, le programme repose sur les mêmes échanges, mais il a bien évolué.

Sur la soixantaine de producteurs de foie gras du Limousin, 30 seront sur les étals des Foires Grasses à la Halle Georges Brassens. Ils exposeront leurs produits à la vente, lors de ces rendez-vous de gourmets, entre le 23 novembre 2019 et le 7 mars 2020. D'autres produits y seront mis à l'honneur : truffes, chapons et oies, sans pour autant voler la vedette au foie gras.

La quantité oui, mais la qualité aussi. La transparence auprès des consommateurs étant primordiale pour ces producteurs locaux, sur les stands, une signalétique informe de la provenance des produits régionaux. Ils viennent exclusivement du Lot, de Corrèze et de Dordogne.

Cet évènement est plus qu’une affaire locale. D’après des chiffres de la CIFOG (le Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras), la France exporte respectivement 2000 tonnes de foie gras cru et produits à base de foie gras chaque année. Les Foires Grasses se tiennent d’ores et déjà prêtes à faire perdurer la Palme d’Or française du plus gros vendeur de foie gras au monde. Rendez-vous le 23 novembre.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
foires archives gastronomie sorties et loisirs