Brive : une semaine sous les signes des personnes sourdes et malentendantes

A l'occasion de la semaine de sensibilisation au handicap, la ville de Brive axe son programme sur la surdité / © MAXPPP
A l'occasion de la semaine de sensibilisation au handicap, la ville de Brive axe son programme sur la surdité / © MAXPPP

Du 3 au 7 décembre 2019, dans le cadre de la semaine de sensibilisation au handicap, la Ville de Brive a placé la surdité au centre de ses actions. De nombreux événements immersifs dans le monde des personnes sourdes, malentendantes et non-voyantes sont organisés.

Par Colyne Rongere

Le handicap est une question centrale du projet pour Brive du maire de la ville, Frédéric Soulier. Depuis trois ans, Brive rejoint l'entreprise nationale de la semaine de sensibilisation au handicap du 3 au 10 décembre 2019.

A l'échelle locale, chaque année porte un thème particulier. 2019 est placée sous le signe de la surdité, de la compréhension du langage des personnes sourdes et malentendantes.

Un cinéma. Drôle d'endroit pour lancer cette semaine de sensibilisation ? Pas tant que ça.

Carine Voisin, conseillère municipale déléguée en charge du Handicap et Romain Grosjean, directeur du Cinéma REX de Brive ont opté pour ce lieu afin d'entrer dans le vif du sujet dès les premiers instants.

Les personnes atteintes de surdité se sentent souvent les grands oubliés du handicap en termes d’accessibilité. Carine Voisin

Prêter l'oreille

Le cinéma le REX à Brive rend accessibles ses services au plus grand nombre en adoptant cette année, des alternatives au handicap sonore et visuel, tel que le système TwaVox.

En effet, depuis 2014 ce dispositif permet aux personnes atteintes de problèmes de surdité et de vue de profiter d'une séance de cinéma, d'un débat ou de cours en amphithéatre dans les mêmes conditions qu'une personne non-handicapée.

Une simple application à télécharger sur son téléphone permet au public d'accéder aux sous-titres du film, à un volume sonore plus élevé et audible et à une audiodescription multi-langues. Au REX, à Brive, trois projections de films sont prévues tout au long de la semaine :

- Vers la lumière de Naomi Kawase, mardi 3 décembre 2019 à 18h30
- Patients de Grand Corps Malade et Mehdi et Idir, jeudi 5 décembre à 20h30
- J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd de Laëtitia Carton, samedi 7 décembre à 14h

La dernière séance de la semaine est suivie d'un débat "Goûter signe" autour du thème de la semaine de sensibilisation.

Donner à voir

Le langage des signes fascine, interpelle et se démocratise. Depuis le 11 février 2005, la Loi n°2005-102 reconnait la langue des signes française comme "langue à part entière". En 2008, la LSF est devenue une option au baccalauréat. Il s'agit de faire découvrir ce moyen de communication technique et précieux à tous.

La médiathèque du centre-ville de Brive est le second repère de cette semaine de sensibilisation au handicap. Depuis le 26 novembre 2019 et jusqu'au 14 décembre, une exposition photo "des couleurs et des émotions" en partenariat avec l'association Signée Bricole présente une série d'oeuvres autour du langage des signes.

Dans cette lignée, des ateliers sont proposés aux plus jeunes (6-10 ans) pour comprendre cette langue parlée avec les mains.
 


En novembre 2019, Sophie Vouzelaud, ancienne première dauphine de Miss France 2007 et atteinte de surdité avait déployé sa colère sur les réseaux sociaux suite à une amende injustifiée dans le train.

L'organisation de semaines et événements de sensibilisation face au handicap comme à Brive sont là pour permettre à toutes les générations de comprendre et s'adapter aux situations de chacun. Elle vise enfin à réduire les discriminations à l'égard de ces personnes.
 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus