• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Mondiaux d'enduro à Brive : jour #1 sous soleil de plomb

© Franck Petit - France 3 Limousin
© Franck Petit - France 3 Limousin

L'équipe de France vire en tête à l'issue de la 1re journée des FIM ISDE (Concours International des Six Jours de tout-terrain) qui ont débuté à Brive ce lundi 28 août 2017. Les pilotes se sont frotté à la poussière et à une chaleur écrasante. 

Par Hélène Abalo

A l'issue des 5 spéciales qui ouvraient les internationaux d'enduro à Brive ce lundi 28 août 2017, c'est l'équipe de France qui se place en tête du classement général devant les Finlandais. Il faudra certe confirmer l'avance de 1mn50 durant les 6 jours de compétition. Une compétition considérée comme la plus importante au monde. Elle rassemble des pilotes professionnels qui concourent pour leur pays et des pilotes amateurs, en équipe. 

Poussière et soleil 

Jérémy Tarroux. Equipe de France. Enduro Brive 2017

On a beaucoup sué à cause de la chaleur et donc il va falloir récupérer, mais tout c'est bien passé pour nous 4. Tous les pilotes ont bien roulé. On est en tête depuis la 1re spéciale, on ne pensait pas être si loin devant. Maintenant, il faut rester costaud les autres jours pour ne pas faire de grosses fautes
 

Portrait de Christophe Nambotin, autre pilote de l'équipe de France,  par TVFIM
 

YT - ISDE PROD - portrait de Christophe Nambotin


Du bruit ...
 


Tous au paddock ! 

Des spéciales qui s'enchaînent, des parcours physiques, une chaleur écrasante... les organismes des pilotes sont mis à rude épreuve, tout comme leurs engins. Pour les coureurs, la zone de ravitaillement est indispensable. 

Mondiaux de l'Enduro 2017 à Brive : le paddock


Pour prendre soin des machines, c'est dans les paddocks que ça se passe ! 


Le résumé du jour par TVFIM

YT - ISDE PROD - résumé jour #1


Un événement à suivre quotiennement dans le 19/20 avec une page spéciale sur France 3 Limousin à partir de 19h et au fil des jours sur notre page Facebook. 

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dans les gorges de Kakuetta, n'oubliez pas d'écouter les petits oiseaux

Les + Lus