Le canard gras revisité par une petite entreprise corrézienne

Avec un mélange de tradition et d'innovation, une entreprise de Haute-Corrèze s’est fait une place sur les tables de fêtes. Elle transforme de la viande de canard et s’est spécialisée dans la création de recettes inédites à base de produits locaux.
© L. Théodore
Foie gras : miser sur des spécialités maisons pour se démarquer de la concurrence. ©France 3 Limousin

Foie gras à la vanille, aux pistaches ou aux poivrons, de quoi pimenter ses repas de fête, des saveurs originales concoctées par une petite entreprise de 4 salariés installée à Eyrein, en Corrèze.

Son fondateur est un ancien informaticien. André Ourcet a racheté l'affaire en 2005. Si au départ, il gavait lui-même ses canards, il a choisi désormais de se concentrer sur son activité de conserverie. L’entreprise mise sur des spécialités maisons pour se démarquer de la concurrence.

Ses principaux clients sont des épiceries fines, en France principalement, mais une part de la production est exportée.
La période des fêtes est essentielle pour cette petite entreprise de haute-corrèze, elle réalise 50% de son chiffre d’affaires en 2 mois.

La viande de canard, et le foie gras en particulier, dont partie des incontournables des repas de fêtes. Après une année 2017 compliquée pour la filière avicole du sud-ouest liée à l’épidémie de grippe aviaire, la production de canards est nettement en hausse cette année.

Sur les 9 premiers mois de 2018, la production de canards est en hausse de 11%, un dynamisme que l’on doit en particulier à de la filière des canards gras. La France est, de très loin, le premier pays producteur de foie gras, avec en 2017, 11600 tonnes.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël sorties et loisirs tradition agriculture économie