• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Corrèze : au lac du Causse, les risques de noyades sont pris très au sérieux

Sur la plage principale du lac du Causse, les maîtres-nageurs sont à l'affût de la moindre alerte. / © Thomas Milon
Sur la plage principale du lac du Causse, les maîtres-nageurs sont à l'affût de la moindre alerte. / © Thomas Milon

Après la mort par noyade d'un jeune homme au lac du Causse le 30 juin 2018, les maître-nageurs redoublent d'attention pour surveiller les baigneurs. Sur les plages non-surveillées, la prudence est de mise alors que les risques restent nombreux. 

Par Thibault Marotte

L'heure est à la vigilance sur tous les plans d'eau du Limousin. Le 30 juin dernier, un jeune homme de 21 ans avait été retrouvé mort noyé dans le lac du Causse. 

En particulier durant l'été, les maîtres-nageurs ont un oeil partout sur les plages surveillés pour prévenir des risques liés à la baignade. Et les risques sont réels. En Nouvelle-Aquitaine, 115 personnes se sont noyées accidentellement dont 16 décès depuis le 1er juin 2018. 
 

Une attention continue 


Au lac du Causse, la surveillance est assurée par des sapeurs-pompiers volontaires et des maîtres-nageurs. Ils parcourent continuellement la plage à la recherche d'un éventuel fait anormal. Si aucune intervention dans l'eau n'a eu lieu depuis l'accident, ils doivent néanmoins protéger les baigneurs. 

Les familles sont particulièrement scrutées. Les surveillants interviennent surtout pour des piqûres de moustiques mais restent prêts pour toute éventualité. 
 

Sur les plages non-surveillées, les plaisanciers restent prudents


Toutes les plages du lac du Causse ne sont pas surveillées. Pour autant, la baignade n'y est pas interdite. Les vacanciers et habitants restent très nombreux sur ce type de site. 

Les enfants restent au bord, ça n'est pas profond. Et on reste vigilant.

Il existe cependant des zones interdites à la baignade, là où les bateaux et skis nautiques passent régulièrement. Il est aussi conseillé aux baigneurs de se laver après un passage dans le lac à cause des cyanobactéries.

Au dessus d'un certain seuil, un plan d'eau peut être fermé pour prévenir du risque d'apparition de toxines. La prévention est donc maintenue même si le lac du Causse ne présente pour l'instant aucun risque pour ses baigneurs.

Reportage - Au lac du Causse, les risques de noyades sont pris très au sérieux
Reportage : Thomas Milon, Nassuf Djailani et Sophie Spielvogel Intervenants : Juliette Wantz (sapeur-pompier volontaire)

Sur le même sujet

Interview de Paul Roche, premier secrétaire fédéral PS de la Corrèze

Les + Lus