Corrèze : voisineurs et voisinés, un échange plus que de simples visites

A Saint-Privat en Corrèze, Noëlle (à gauche) a appris à jouer aux cartes au cours de ses visites à Marie-Georgette (à droite). / © France 3 Limousin
A Saint-Privat en Corrèze, Noëlle (à gauche) a appris à jouer aux cartes au cours de ses visites à Marie-Georgette (à droite). / © France 3 Limousin

En Corrèze, le dispositif des voisineurs est une initiative solidaire : des bénévoles rendent visite à des personnes âgées, souvent isolées, pour leur tenir compagnie. Et ces visites se transforment souvent en belle amitié.
 

Par RD avec Thierry Girault

Voisineurs et voisinés ne sont pas forcément voisins pour de vrai, mais qu’importe, leur proximité vient d’ailleurs. Les premiers sont des bénévoles qui donnent de leur temps pour rendre visite aux seconds, des personnes âgées, souvent isolées.

A Saint-Privat, près d’Argentat, Noëlle rend ainsi visite à Marie-Georgette un mercredi sur deux. Pendant deux heures, les deux femmes jouent au carte, parlent de tout et de rien, se confient parfois...Au fil des mois, un lien fort s'est noué entre elles. Et si le dispositif des voisineurs sert d’abord à rompre la solitude des voisinés, les voisineurs en tirent eux aussi un bénéfice, comme le souligne Noëlle :

Les personnes que je vais voir, je vais les voir parce que je sais qu’elles sont seules et que je leur fais plaisir, et elles me font plaisir aussi. Par exemple Marie-Georgette m’a appris à jouer aux cartes et m’a appris des recettes.


Marie-Georgette n’est pas particulièrement isolée : ses enfants viennent la voir chaque jour. Mais la présence de Noëlle lui apporte un rapport différent :
 

On discute de choses que je n’aborderais pas toujours avec mes enfants, on parle un peu de tout. Et il y a des fois je compte les jours, je me dis "Tiens c’est pas ce mercredi, il faut attendre un peu".


Le dispositif des voisineurs est d’autant plus utile en Corrèze que le département est l’un des plus âgés de France. Visiter, c’est s’engager, rappelle Cécile Redondin, directrice de l’organisme Familles rurales Corrèze. "Il y a une charte qui reprend le rôle, les missions, les limites aussi des visites. C’est une relation de confiance."

Une centaine de bénévoles corréziens se déplacent dans le cadre de cette initiative solidaire. Il en faudrait plus, constatent les organismes partenaires : les nouveaux bénévoles, à condition qu’ils soient prêts à s’investir sur une longue période, sont donc les bienvenus.
 
Corrèze : voisineurs et voisinés, un échange plus que de simples visites
Reportage : Thierry Girault, Jean-Sébastien Tingaud et Jean-Laurent Cire. Avec : Noëlle Capel, "Voisineuse" ; Marie-Georgette Parsoire, habitante de Saint-Privat ; Cécile Redondin, Directrice Familles rurales Corrèze  - France 3 Limousin

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bergerac : des consultations en télémédecine en accès direct depuis la pharmacie

Les + Lus