De la vanille cultivée en Corrèze

Publié le Mis à jour le

Une habitante de l'Yssandonnais réussit à faire pousser cette plante tropicale chez elle. Elle récolte une centaine de gousses en deux mois.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Ses gestes paraissent simples, et pourtant, féconder les fleurs de vanillier demande de la minutie et surtout de la patience.  

Une à une, chaque fleur d'orchidée doit être pollinisée à la main pour espérer récolter la précieuse gousse. Bichonnée, cette plante tropicale a bien pris ici, en Corrèze, entre les mains de Marie-Thérèse Raffaillac : "J'ai ramené une bouture de la Réunion, et au bout de quelques années, il faut compter 5-6 ans, la première fleur est sortie. J’ai eu qu’une gousse de vanille, et l’année suivante, j’en ai eu partout."     

Sous la chaleur et l'humidité de sa véranda, la corrézienne récolte ainsi plus d'une centaine de gousses entre avril et mai. Après la cueillette, il faut les plonger 5 minutes dans l'eau bouillante, puis les envelopper dans un torchon, et enfin les faire sécher quelques heures par jour au soleil.  

Il n’y a qu’une seule récolte par an. Mais pendant ces quelques semaines, le travail et la persévérance de Marie-Thérèse auront donné à la Corrèze un air de tropiques...