Les "Plus beaux villages de France" fêtent leur 40e anniversaire en Corrèze

Deux journées de célébration se tiennent ces 14 et 15 octobre dans trois villages corréziens labellisés : Collonges-la-Rouge, Turenne et Curemonte. 40 ans après sa création, le label regroupe aujourd'hui 172 "Plus beaux villages de France".

40 événements répartis sur toute l'année 2022 pour fêter les 40 ans du label des "Plus beaux villages de France".

L'un d'eux se déroule ce week-end, en Corrèze, là où le label a vu le jour en 1982.
Ce vendredi, un hommage était rendu à Charles Ceyrac, ancien maire de Collonges-la-Rouge et fondateur du label. Une plaque à son nom a été dévoilée, en souvenir de celui qui, il y a 40 ans, a inventé le concept des "Plus beaux villages de France".

En tombant sur une sélection du Reader's Digest qui réunissait une centaine de villages dotés d'un patrimoine exceptionnel, Charles Ceyrac a eu l'idée de contacter tous les maires de ces villages pour se réunir en association, afin de sauver le petit patrimoine rural.

C'est un vrai génie, qui a eu l'idée fédératrice pour redonner un souffle de vie à ces villages de qualité qui avaient tendance à péricliter.

Yves Gary, maire de Turenne et président de la commission notoriété du label

Le label a débuté avec 66 villages, il en regroupe aujourd'hui 172, issus de 14 régions et 70 départements.

Au fil du temps, le réseau s'est structuré. En 1991, une démarche qualité a été mise en place, incluant un processus de sélection des villages basé sur une trentaine de critères.

Beaulieu-sur-Dordogne, le petit nouveau

Cette année, cinq nouveaux villages ont été labellisés, dont trois se situent dans la vallée de la Dordogne, berceau historique du label : Beaulieu-sur-Dordogne (Corrèze), Rocamadour (Lot) et Martel (Lot).

Les trois communes ont officiellement signé ce vendredi leur convention d'adhésion au label des "Plus beaux villages de France".

Pour Beaulieu-sur-Dorgogne, c'est le résultat de plusieurs années d'attente. La commune avait déjà postulé en 2015, sans convaincre la commission qualité. L'obtention du label lui offre une nouvelle visibilité : la fréquentation touristique d'un village augmente en moyenne de 30% l'année suivant la labellisation.