Marcelle Delpastre, poétesse et paysanne. La poésie de l'occitan au cœur d'un documentaire

Marcelle Delpastre a vécu toute sa vie dans sa ferme de Germont, à Chamberet en Corrèze. Sa maison inoccupée depuis son décès en 1998 est vendue. "Du côté de Germont", un documentaire sur cette femme de lettres et de terre est présenté au Lido, à Limoges, ce lundi 12 février. Entretien avec son réalisateur Renaud Fély.

Le 2 septembre 1925, Marcelle Delpastre naît dans la ferme de Germont, près de Chamberet, en Corrèze. Sa vie durant, elle restera dans sa maison, travaillant la terre et écrivant. Poésie, récits, témoignages et mémoires émailleront son œuvre. Elle décèdera à Germont, dans sa maison, le 6 février 1998. Le réalisateur Renaud Fély a réalisé un documentaire sur cette vie si singulière. Entretien...

Quand avez-vous découvert Marcelle Delpastre ?

"J’ai entendu parler de Marcelle Delpastre, il y a 25, 30 ans. Son parcours m'a intéressé. C’est une personne qui avait fait des études pour devenir institutrice, mais qui a décidé de rester chez elle, en son centre. Elle aurait pu s’extraire de son milieu, mais non, elle revient dans sa maison à Germont, en Corrèze. C’est d’ailleurs le personnage principal de mon film."

Le déclic pour réaliser ce documentaire ?

"Deux choses se sont passées : la découverte d’une malle contenant des lettres au grenier et la maison de Marcelle Delpastre qui n’avait pas bougé depuis son décès et qui a été vendue. Il y a quatre ans, j’ai offert un livre de poésie à mon fils ainé. C’est un livre qui lui a plu. Mon film parle d'une histoire de transmission de mémoire. Marcelle Delpastre raconte quelque chose du XXe siècle, du basculement des zones rurales dans les années 60."

Une histoire de nostalgie ?

"C’était une créatrice qui a réveillé en moi la nostalgie de savoir d’où l’on vient. Le fait de retenir la perte, les choses qui finissent, c’est quelque chose qui me motive dans mon cinéma. La mère de Marcelle Delpastre ne parlait que l’occitan, son père que le français. Il y a toujours ce bilinguisme chez elle. Même si la langue occitane est majoritaire dans mon film, ce n’est pas un film militant."

L'œuvre de Marcelle Delpastre, toujours vivace ?

"Je connais une librairie en milieu rural. Chaque année, en été, elle vend des œuvres de Marcelle Delpastre à des jeunes qui travaillent l’anthropologie, la sociologie pour lesquels elle est une boussole importante. À Tarnac, j’ai vu une phrase de Marcelle Delpastre sur un drap accroché à une fenêtre. Une phrase sur la beauté du pays. C’était une femme créatrice qui avait une place indépendante. Des réseaux d’artistes ont un questionnement autour de la terre. Pour tous ces gens-là, Marcelle Delpastre incarne quelque chose."

Le film documentaire de Renaud Fély "Du côté de Germont" est présenté au cinéma Le Lido, à Limoges, ce lundi 12 février. La séance est complète, mais d'autres projections sont prévues dans les mois à venir en Limousin.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité