Myrtille de Corrèze : vue sur la baie

© F3Limousin
© F3Limousin

Un printemps humide, un été sec, il est temps de récolter la myrtille. Cette baie sauvage est particulièrement présente en Corrèze, et notamment dans les Monédières. De la cueillette à la tarte…

Par Hélène Abalo

"Brimbelle" dans les Vosges, "Bleuet" au Canada ou encore "Vaccinium myrtilloides" pour les scientifiques, la myrtille sauvage a trouvé également sa terres de prédilection en Corrèze et notamment dans le massif des Monédières. Une spécialité, presque un emblème, la petite baie bleue-violette est mûre. C'est entre juin et septembre que la récolte a lieu en fonction des années et de la météo.

►Mais ce qui ne change pas, c'est la méthode de ceuillette, à l'ancienne, au peigne. C''est en tout cas la technique préservée par Cédric Deguillaume, agriculteur et producteur de myrtilles sauvages à Chaumeil.

Myrtilles sauvages en Corrèze : un bon coup de peigne
La récolte de la myrtille peut s'étaler de juin à septembre en fonction de la météo. Dans les Monédières en Corrèze, c'est à l'ancienne qu'on cueille le précieux fruit.  - Jean-Martial Joncquard & Jean-Christophe Nicolas

Un bon coup de peigne, certes, mais ce n'est pas tout. Pour pouvoir transformer les myrtilles, en tartes ou en confiture, il faut que le fruit soit sélectionné,  débarrassé des feuilles, des branches…

► A la ferme de Cédric Deguillaume on traite entre 500 kg et 8 tonnes de myrtilles selon les années grâce à une machine exceptionnelle : il n'y en existe que 4 en France.
Myrtilles des Monédières : à la ferme
La myrtille sauvage, emblématique des Monédières en Corrèze. Une fois cueilli dans les Landes courant de l'été, le fruit est préparé pour ensuite être transformé. Visite d'une installation à Chaumeil - Jean-Martial Joncquard - Jean-Christophe Nicolas

Evidemment, notre parcours ne peut pas s'arrêter là ! Alors certes, parfois, elle nous fait hésiter cette myrtille qui va teinter nos dents et nous faire passer pour des gourmands mais qu'importe !

► En sablé, nougat, sirop, tartelette ou confiture difficile de résister. Rencontre avec les pâtissiers Cyril et Sophie Chabenat 
Myrtille sauvage de Corrèze : avis aux gourmands
La myrtille est très présente en Corrèze. Rien d'étonnant qu'elle se prête à de nombreuses recettes. C'est le cas chez un couple de pâtissiers qui décline ce fruit dans dans de nombreuses préparations.  - Thierry Girault & Jean-Sébastien Tingaud


Sur le même sujet

Hervé Brunaux raconte les Joliot-Curie à Clairvivre

Les + Lus