Une coupe rase de hêtres stoppée sur le plateau de Millevaches

Des habitants du plateau de Millevaches se sont opposés pacifiquement à la coupe rase d'une parcelle de hêtres à Sornac en Corrèze, ce mercredi 14 février. Après une journée de mobilisation dans le calme, des débardages ont eu lieu en soirée.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Environ vingt-cinq personnes ont bloqué un chantier de coupe rase de plus de 6000 m², au lieu-dit Chateix sur la commune de Sornac en Corrèze, ce mercredi 14 février.

Une coupe rase stoppée

Une parcelle de hêtres avait commencé à être débitée. Elle appartient à un propriétaire de Rosiers-d’Égletons, directeur (à la retraite, mais toujours en activité) d’une petite scierie locale, mais également exploitant forestier. Un voisin, lui-même forestier et ingénieur, a, à lui seul, bloqué l’engin forestier pour stopper la coupe.

Des habitants, dont des membres du groupe Forêt du syndicat de la Montagne Limousine, alertés de la coupe rase, ont ensuite rejoint le voisin dans le bois. En début d’après-midi, les travaux forestiers devaient reprendre, mais le groupe de militants a décidé, peu avant 16 heures, de continuer l’occupation des lieux.

durée de la vidéo : 00h02mn04s
Une coupe rase de hêtres stoppée sur le plateau de Millevaches ©Cécile Descubes - Rémi Carton - France 3 Limousin

Une coupe rase prévue depuis longtemps

Le lanceur d’alerte et le groupe ont fait une proposition de rachat au propriétaire. Contacté par nos soins, ce dernier affirme que cette proposition arrive trop tardivement pour ces travaux prévus depuis bien longtemps. Il souhaite achever cette coupe rase.

Fait du hasard, ce mercredi après-midi, a eu lieu au même moment une réunion du syndicat des Exploitants Forestiers, Scieurs et Industriels de la Corrèze. Les problématiques de chantiers de coupes rases stoppées devaient justement être abordées à cette occasion.


Le propriétaire du bois a assuré à notre équipe de reportage ne pas vouloir faire le forcing. Après s’être concertés, les occupants ont demandé l’intervention du Parc Naturel Régional en tant que médiateur entre le propriétaire et eux. Aucune violence physique ou verbale n'a été constatée par notre équipe sur place. Des contrôles d'identité ont été effectués par la gendarmerie.

Débardage en soirée et jusqu'à lundi

Ce jeudi, nous avons appris par les manifestants que des coupes avaient eus lieu à l'issue de cette mobilisation. Le propriétaire nous a confirmé que des débardages avaient eu lieu en soirée par l'entreprise sous-traitante en charge de la coupe. L’entreprise de travaux forestiers a travaillé mercredi soir et jeudi et terminera lundi.