"Clairement, ça m’a sauvé" : rencontre avec Jean-Rémy Pigot, photographe animalier harcelé pendant ses années lycée

Originaire de La Rochelle, Jean Rémy Pigot a été harcelé pendant ses années lycée. Il a retrouvé confiance en lui grâce à la photographie animalière. Il a exposé ses clichés pour la toute première fois entre le 8 et le 12 mai à Aubusson

Pour exposer ses photos pour la toute première fois, lors du Festival Nature en Environnement d'Aubusson, du 8 au 12 mai 2024, il a dû postuler. Sa candidature a été acceptée, et pendant cinq jours, il n'a pas boudé son plaisir. 

Jusqu'à aujourd'hui, il ne rencontrait son public que grâce aux réseaux sociaux. 

durée de la vidéo : 00h01mn45s
Originaire de la Rochelle, Jean Rémy Pigot a été harcelé pendant ses années lycée. Il a retrouvé confiance en lui grâce à la photographie animalière. Il a exposé ses clichés pour la toute première fois entre le 8 et le 12 mai à Aubusson ©Franck Petit, Carole Maillard, Bastien Boulesteix

Jean Rémy Pigot, 23 ans, a pu discuter avec tous ceux qui se sont arrêtés pour admirer ses clichés. Il a choisi d'exposer des contre-jours d'animaux, photographiés dans les montagnes jurassiennes : "c’est l’idée de les montrer sous un autre jour. On n’a jamais observé un cerf face à un ciel aussi rouge.  Ce sont des moments de vie un peu inédits."

"La photo m'a sauvé"

Jean Rémy Pigot est originaire de La Rochelle. Son adolescence a été perturbée par des camarades qui l'ont harcelé pendant ses années de lycée. Il a eu beaucoup de mal à reprendre confiance en lui. 

Je n'allais pas bien, et je me suis vraiment retrouvé moi-même en allant me poser dans la nature, juste écouter les oiseaux et observer. Je ne me sentais pas jugé. J’étais juste moi-même.

Jean Rémy Pigot

Photographe animalier

Un jour, Jean Rémy a eu la chance de croiser un renard : "il y a eu un face d’une minute ou deux. Ça m’a profondément marqué. Je me suis senti privilégié et j’ai eu envie de transmettre ce moment avec des photos."

Face à ces animaux, il se sent bien C'est ainsi qu'il a pu reprendre confiance en lui : "ils sont calmes, ont une quiétude constante. Face à eux, je suis juste moi-même."

Le jeune photographe habite aujourd'hui la région lyonnaise, mais revient régulièrement chez lui, dans l'ouest de la France. Et puisqu'il a apprécié le Limousin, peut-être le croiserez-vous sur nos chemins.