"On table beaucoup sur la fabrication française et la relocalisation en France" : la manufacture Pinton tisse son avenir dans de nouveaux locaux

À Croze (Creuse), Pinton a inauguré une toute nouvelle usine pour fabriquer des tapis « tuft », ce jeudi 18 mai. Cette manufacture de tapisserie disposant désormais de trois sites en Creuse. Profitant de l’événement, deux tombées de métiers ont eu lieu, une de Fernand Léger, une autre du peintre Miró, en présence de son petit-fils.

À Felletin, ce jeudi 18 mai, Joan Punyet Miró a coupé les premiers fils d'une tapisserie, tissée il y a vingt ans par le Mobilier national et rééditée par la manufacture Pinton.

Le petit-fils du célèbre artiste catalan Joan Miró était très ému de cette tombée de métier. Lui aussi est peintre, mais à Majorque. 

Voir une toile de mon grand-père sur une tapisserie d'Aubusson, cela me fait tomber des larmes d'émotion. C'est un homme qui a beaucoup aimé la France, la couleur. Il a toujours été très proche de la technique de la tapisserie française.

Joan Puñyet Miró, peintre et petit-fils du peintre Joan Miró

Nous, on a tissé trois ou quatre modèles de Miró en tapisserie. Il y a un vrai lien historique entre cet artiste et la manufacture.

Lucas Pinton, président de la Manufacture Pinton

"Femme au miroir" est le nom de la tapisserie de Miró dévoilée, ce jeudi 18 mai, accompagnée d'une deuxième tombée de métier, "Ciel de France", une œuvre de Fernand Léger.

Chaque œuvre sera éditée à huit exemplaires.

Une usine flambant neuve

Si l’on a vu autant de monde chez Pinton, c’est également en raison d'un autre événement : une nouvelle usine, à Croze, à neuf kilomètres de l'entreprise. Une unité permettant de produire des tapis dits « tuft », technique consistant à injecter la laine avec des machines dans les tapis.

Une activité qui prenait trop de place dans la manufacture de Felletin.

On table beaucoup sur la fabrication française et sur la relocalisation en France. On est persuadé que l'on va arriver à convaincre de nouveaux architectes, décorateurs, etc. Comment on va pouvoir concurrencer les fabricants chinois ? On a investi sur des robots.

Lucas Pinton

Président de la Manufacture Pinton

Des robots en plus des vingt-cinq salariés, qui, si la production se développe, seront plus nombreux ensuite. Cette usine de 1800 m² a coûté 3,2 millions d'euros, cofinancés par l’Europe et la Région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 35%. Un outil unique en France pour fabriquer, au bout de la Creuse, ce genre de tapis.

durée de la vidéo : 00h01mn41s
À Croze, Pinton a inauguré une toute nouvelle usine pour fabriquer des tapis « tuft », ce jeudi 18 mai. Une manufacture de tapisserie disposant désormais de trois sites en Creuse. Profitant de l’événement, deux tombées de métiers ont eu lieu, une de Fernand Léger, une autre du peintre Miró, en présence de son petit-fils. Intervenants : Joan Puñyet Miró peintre et petit-fils du peintre Joan Miró, Lucas Pinton président Manufacture Pinton. Équipe : Cécile Descubes, Pascal Coussy, Chrystèle Reynard. ©FTV

La direction de Pinton table sur cette unité de production de tapis tuftés main pour accompagner son développement à l’export, notamment aux États-Unis, en Asie et au Moyen-Orient.

L'usine fait désormais partie des trois entités creusoises de la manufacture Pinton à Croze, Felletin ainsi qu'à Aubusson avec la M.R.A (Manufacture Royale d'Aubusson) ou la Manufacture Robert Four.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité