Bis, le magazine de la curiosité à Crozant avec Gilles Clément mercredi 27 octobre à minuit

Publié le Mis à jour le
Écrit par Caroline Hubert / SA
Crozant au confluent de la Creuse et de la Sédelle. Vue au pied du château perché au sommet d’un promontoire rocheux.
Crozant au confluent de la Creuse et de la Sédelle. Vue au pied du château perché au sommet d’un promontoire rocheux. © SA

C’est à Crozant en Creuse que Leïla Kaddour-Boudadi rencontre Gilles Clément, l'un des plus grands paysagistes français. Diffusion mercredi 27 octobre à minuit sur France 3 Nouvelle-Aquitaine.

L'invité de Leïla Kaddour 

On lui doit entre autres la conception des jardins du Parc André Citroën et du musée du quai Branly à Paris ou encore ceux des châteaux de Blois et de Châtenay-en-France. Ses nombreux écrits, qui constituent une œuvre à la fois théorique et littéraire, l’ont rendu célèbre auprès du grand public.

Installé depuis 50 ans à Crozant dans la Creuse, Gilles Clément voue une admiration sans bornes à ce territoire. Il reçoit Leïla dans sa maison-jardin qu'il habite depuis 1977, où il observe et expérimente un jardin secret qu'il partage avec des proches, des étudiants, des chercheurs.

Bis à Crozant

En déambulant dans son jardin, Gilles Clément raconte son histoire personnelle avec cette Vallée de la Creuse. C'est là qu'il il a imaginé et mis en pratique ses principales théories : le « Jardin en mouvement », le « Jardin planétaire » et le « Tiers paysage ». Il lui raconte comment il a su attirer d’autres amis paysagistes pour y créer, dans l'esprit d'une école de peinture, une école du paysage.

Dans son dernier livre "Notre-Dame-des-Plantes" il pose cette question iconoclaste : et si, au lieu de reconstruire Notre-Dame de Paris, à l'identique, on faisait de son emplacement un jardin ? Maintenant que la lumière est enfin entrée dans ce lieu, si on installait dans la nef un bassin de nénuphars rempli d’eau bénite, si on cultivait une vigne grimpante pour en tirer un vin de messe unique au monde, ou encore, si on imaginait un jardin d’approche sur le parvis… ? Autant d’idées en apparence insolites qu’il développe avec sa légendaire force de conviction pour démontrer avec brio que Notre-Dame-de-Paris est un roman et que l’incendie en est un des chapitres.

Gilles Clément présente à Leïla son ami paysagiste Christian Allaert, qui a créé un jardin extraordinaire. Plus de trente ans de patience et de travail ont été nécessaires pour en faire le Jardin du Clos Préfons, labellisé Jardin remarquable en 2004, selon la théorie du « jardin en mouvement », imaginée par Gilles Clément.


Leïla retrouve Florence Disson, conservatrice du Musée d’Art et d’Archéologie de Guéret, non loin des ruines de la forteresse de Crozant, l’un des nombreux sites de la Vallée de la Creuse avec le Rocher de la Fileuse ou le Moulin de la Folie, immortalisés par Claude Monet, Francis Picabia ou encore Arnaud Guillaumin. Au XIXe siècle et au début du XXe, ces colonies de peintres ont fait partie avec beaucoup d’autres de l’Ecole de Crozant, initiée par la présence de George Sand en villégiature à quelques kilomètres du village.

Les rencontres de Bis 

D’origine écossaise, Rebecca Oliver, artiste verrière, s’est installée en Creuse il y a vingt ans. Elle y restaure d’anciens vitraux mais réalise surtout des créations personnelles pour des particuliers. Son but : dépoussiérer l’image de cet art millénaire en imaginant des motifs et des couleurs contemporains inspirés de la nature tout en utilisant le savoir-faire traditionnel. BIS est allé la surprendre dans son atelier de Saint-Etienne-de-Fursac.


Après leur rencontre à l’école de cirque de Lomme, Anne Desmoucelles et Jo Defromont sont revenus en Limousin pour y créer le Cirque Plein d’Air. Un cirque familial basé sur les portés acrobatiques, la musique et des textes poétiques. Sa particularité ? Un chapiteau-yourte pouvant accueillir 100 personnes qui favorise le contact avec le public et facilite leur installation dans des petits villages en milieu rural. BIS les a retrouvés près de leur roulotte à Saint-Germain Beaupré. 


Marjorie Mea
 est tout sauf conventionnelle. Adepte des encres végétales qu’elle fabrique elle-même en allant cueillir des fleurs et des baies dans la nature environnante, elle peint des aquarelles délicates aux couleurs pastels auxquelles elle ajoute aussi des végétaux et des matériaux glanés. Elle nous reçoit dans son atelier en plein centre de Dun-le-Palestel.


Depuis sa création en 1994 à Fresselines, l’Espace Monet Rollinat organise chaque année des expositions temporaires de grande envergure et travaille à la diffusion de la création contemporaine dans la Vallée de la Creuse. Peinture, dessin, photographie, sculpture, céramique, écriture, musique, chant, vidéo, etc…, sont autant de champs d’expressions et de découverte pour les artistes et les visiteurs. Rencontre avec son directeur Pierre Veysseix.

Durée : 52 minutes
Un magazine coproduit par : France Télévisions / France 3 Nouvelle-Aquitaine / Les films Jack Fébus
Présenté par : Leïla Kaddour-Boudadi
Diffusion : mercredi 27 octobre à minuit (nuit de mercredi à jeudi) sur France 3 Nouvelle-Aquitaine
Replay : BIS, le magazine de la curiosité sur france.tv

​​​​​​​ 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.