Cet article date de plus de 3 ans

Malaise au collège de Bourganeuf

Personnel éducatif et parents d’élèves du collège Jean Picart le Doux se mobilisent pour dénoncer le management de l’établissement.
Le management du collège provoquerait souffrances, larmes, et arrêts de travail.
Le management du collège provoquerait souffrances, larmes, et arrêts de travail. © Franck Petit
Trois semaines après le suicide d’un professeur du collège Maupassant à Limoges, les revendications entendues aujourd’hui devant le collège de Bourganeuf ont un écho particulier.

La plupart des enseignants ont cessé le travail, et en solidarité des parents d’élèves n’ont pas envoyé leurs enfants en classe. Tous dénoncent le management du collège depuis l’arrivée d’un nouveau chef d’établissement en septembre dernier.

Selon l’un des enseignants, ses méthodes autoritaires provoqueraient souffrance, larmes et arrêts de travail.

Nous étions dans le 12-13 Limousin en direct de Bourganeuf.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société mouvement social économie social