• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bussière-Dunoise (Creuse) : une expulsion tourne mal, quatre blessés par balles

Bussière-Dunoise (Creuse) : une expulsion tourne mal, quatre blessés par balles
Une expulsion de domicile a mal tourné ce mercredi 26 octobre sur le territoire de la commune de Bussière-Dunoise. Plusieurs personnes ont été blessées par balles. • Intervenants : Témoin - Sébastien Farges, Procureur de la République de Guéret - Robert Fiolle, Adjoint au maire de Bussière-Dunoise - France 3 Limousin

Une expulsion de domicile a mal tourné ce mercredi 26 octobre sur le territoire de la commune de Bussière-Dunoise. Plusieurs personnes ont été blessées par balles. 

Par LH avec AFP


Deux huissiers et huit gendarmes se sont rendus mercredi 26 octobre à 8h au lieu-dit Langladure, sur le territoire de la commune de Bussière-Dunois (Creuse), pour procéder à l'expulsion judiciaire d'un homme. 

Lorsque ce dernier a ouvert la porte de la maison, il a tiré à huit coups de fusil de chasse en direction des gendarmes. Deux d'entre eux ont été blessés, dont l'un sérieusement, ainsi que deux voisins. L'auteur des tirs a ensuite été appréhendé.

Placé en garde à vue

Les quatre blessés, dont les jours ne sont pas en danger, ont été hospitalisés, tandis que le marginal a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Guéret.

Une information judiciaire a été ouverte pour tentative d'homicide volontaire et le suspect devrait être présenté en fin de journée à un juge d'instruction aux fins de mise en examen, avant un placement en détention provisoire.

La maison saisie et vendue aux enchères

L'accès au hameau était bloqué par la gendarmerie à la mi-journée mercredi, alors que des enquêteurs scientifiques et techniques recueillaient des indices sur place.

D'après des témoignages de riverains, l'auteur des coups de feu est un homme d'une cinquantaine d'années, qui vivait seul, dans le village depuis plusieurs années.

Selon l'adjoint au maire de Bussière-Dunoise, ce dernier devait rembourser 10000 euros de dommages et intérêts suite à un conflit de voisinage. Ne pouvant pas payer, la maison a été saisie. Ce sont les nouveaux propriétaires qui auraient demandé l'expulsion de l'auteur des coups de feu.
© Samuel Chassaigne
© Samuel Chassaigne

Soutien de Cazeneuve aux gendarmes

Dans un communiqué, Bernard Cazeneuve a apporté son soutien et a adressé ses voeux de prompt et complet rétablissement aux gendarmes blessés, à leur famille et à leurs proches.

Le ministre de l'Intérieur a réaffirmé "sa profonde gratitude à l'égard des représentants des forces de l'ordre, qui, faisant face à des violences intolérables, assurent la sécurité des Français avec un total engagement". 

 

Sur le même sujet

Nuit européenne des musées en Aquitaine

Les + Lus