En Creuse, le petit poney sauvé par une chaîne de solidarité

Hier, dimanche 2 mai 2021, un joli petit poney, victime d'un accident de la route, doit la vie à la générosité d'une automobiliste et de tous ceux qui ont su se mobiliser pour le sauver.

Le petit poney sauvé par Julie Nicolas et de précieuses aides
Le petit poney sauvé par Julie Nicolas et de précieuses aides © Julie Nicolas

Il est 7 heures ce dimanche matin, 2 mai 2021, Julie Nicolas, une habitante de La-Celle-Sous-Gouzon (Creuse) circule dans un épais brouillard sur la D997. Elle part aider sa belle-mère à déménager. À l'arrière de sa voiture se trouve sa petite fille.

Dans la brume elle aperçoit une masse sombre sur le bas-côté : "J'ai tout de suite pensé que cela pouvait être un humain. J'ai fait demi-tour pour revenir à sa hauteur. Quoi qu'il arrive je m'arrête toujours dans ces cas-là."

C'était un petit poney. "Il essayait de se relever mais n'y parvenait pas. Il perdait du sang. Il s'était clairement fait percuter par une voiture, il y avait des traces de phare éclaté, des traces de pneus et des poils incrustés dans le goudron."

Rapidement un autre automobiliste s'arrête à son tour, il va aider Julie à mettre le poney sur le bas-côté, en sécurité. Julie a des couvertures dans sa voiture, elle va couvrir le petit animal. "Il perdait du sang au niveau de la tête et de l'anus, il avait une patte toute raide et il gémissait beaucoup le pauvre."

Les pompiers sont prévenus, ils envoient un de leurs collègues qui est vétérinaire.

Un petit poney percuté par un véhicule et laissé agonisant sur la route
Un petit poney percuté par un véhicule et laissé agonisant sur la route © Sanctuaire d'Aiseirigh - facebook

Pendant ce temps plusieurs personnes vont s'arrêter pour proposer leur aide. Parmi eux, une voisine du propriétaire du poney. Elle le reconnaît, elle sait à qui il appartient et précise qu'il divague souvent, même si la mairie l'a signalé à son propriétaire...

Julie est attendue, sa fille pleure à l'arrière de la voiture, elle doit partir, elle sait le poney en sécurité et entre de bonnes mains.

"J'ai pensé à lui toute la matinée, j'en voulais à l'automobiliste qui l'a percuté et qui ne s'est pas arrêté pour le mettre en sécurité. Ce n'était pourtant pas grand chose à faire, il n'était pas plus gros qu'un chevreuil, pas compliqué à déplacer, il aurait pu agoniser là pendant des heures."

Plus tard dans la journée Julie va recevoir des nouvelles du petit poney de la part de la voisine, il n'a rien de cassé, mais il n'est pas sorti d'affaire, il peut avoir une hémorragie interne. Il est en observation et a été ramené chez son propriétaire par les pompiers.

Mais Julie souhaite faire plus. "J'aimerais aller voir le propriétaire du poney pour lui proposer mon aide pour arranger sa clôture, il est possible qu'il ne puisse pas le faire seul. Je peux même lui proposer d'adopter son poney s'il a des difficultés à s'en occuper."

Parce que Julie Nicolas n'en n'est pas à son premier sauvetage. Julie est la fondatrice du Sanctuaire d'Aiseirigh, une association de sauvetage des animaux, basée à La-Celle-Sous-Gouzon. À son actif plus de 100 sauvetages, des chiens, des chats et des équidés.

À l'heure qu'il est, le petit poney n'est pas tiré d'affaire. Mais il a désormais un ange gardien, Julie. Julie Nicolas et son Sanctuaire d'Aiseirigh (la renaissance en Gaëllique) que nous ne manquerons pas de vous présenter très prochainement. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature solidarité société