Fait-divers. Le corps d’un sexagénaire recherché aux abords de la RN 145 en Creuse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Robin Spiquel .

La section de recherche de la gendarmerie de Haute-Vienne recherche activement le corps d’un hommes disparu dans la nuit du 11 au 12 novembre. Deux hommes ont été interpellés et ont avoué l'avoir tué dans des circonstances qui restent à définir. Des battues sont organisées en Creuse aux abords de la RN 145.

 se trouve le corps de ce sexagénaire ? Les faits remontent à la nuit du 11 au 12 novembre. Tout a commencé sur la commune de Saint-Barbant, dans le nord de la Haute-Vienne. Deux individus se rendent à la résidence secondaire de la victime présumée, un homme né en 1953 et résidant principalement en Suisse. Une rencontre confirmée par les voisins de la victime.

Dans des circonstances qui restent à définir, le sexagénaire aurait été tué au cours de cette rencontre. Selon le procureur de la République de Limoges, Baptiste Porcher, son corps aurait été ensuite chargé dans le coffre de sa propre voiture. Véhicule avec lequel se seraient enfuis les deux suspects. Les deux hommes auraient pris la route vers l’est et auraient abandonné le corps aux abords de la RN 145 entre l’échangeur 46 et 45.

Fuite dans l'Allier

Les deux fuyards auraient ensuite poursuivi leur route, mais auraient eu un accident dans le département de l’Allier. Ils auraient alors décidé de voler un nouveau véhicule, avec violence. Vol à la suite duquel ils ont été interpellés par la gendarmerie locale.

Le parquet de Cusset (03) se saisit de l’affaire. L’audition des deux hommes ainsi que les plaques d’immatriculation permettent de remonter le fil de la soirée. Le parquet de Limoges est rapidement informé. Il confirme, de son côté, que la victime ne donne plus signe de vie depuis le 11 novembre, grâce notamment à une analyse de ses comptes bancaires.

Les deux hommes ont déjà été condamnés par le tribunal judiciaire de Cusset pour le second vol de voiture avant d’être déférés à Limoges ce dimanche 20 novembre dernier. Ils ont été mis en examen pour vol procédé, accompagné ou suivi de violence ayant entraîné la mort et placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Limoges.

En garde à vue, les deux hommes ont reconnu avoir tué la victime et abandonné son corps. L’enquête doit désormais déterminer le rôle précis de chacun des suspects dans le déroulé de cette sordide soirée.

Des recherches organisées

Plusieurs battues ont été organisées depuis le début de l’affaire sur le secteur d’Ajain/Jarnages aux abords de la RN 145 en Creuse accompagnées d’un hélicoptère et d’un drone, sans succès. 

D’autres recherches sont déjà prévues et relayées sur les réseaux sociaux par les organismes locaux comme la Fédération de chasse de la Creuse. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité