REPLAY. Second tour des municipales : le débat entre les candidats à Felletin

Publié le Mis à jour le

Les enjeux de ce second tour des municipales 2020 à Felletin sont désormais très clairs eu égard au retrait de l'ancien maire Michel Pinton. Renée Nicoux parviendra-t-elle à reprendre la mairie face à l'un de ses anciens partenaires, Philippe Collin ?  

Le débat

Voir ou revoir le débat entre les deux candidats du second tour des municipales 2020 à Felletin dans la Creuse. 

REPLAY. Municipales 2020 à Felletin : débat d'entre-deux-tours ©France Télévisions

Ils ont dit...

Philippe Collin :

"Quand Renée Nicoux dit que le second bilan financier est bon, oui, car en 2012 l’équipe s’est cassée. On a été 10 de la majorité de Renée Nicoux à lui enlever ses délégations. C'est-à-dire qu’elle n’avait plus aucun pouvoir de dépense. Donc l’année 2013, il y a eu zéro investissement. Si on regarde la courbe d’investissement de la ville de Felletin, .... , on voit que l’arrêt des dépenses a été justement le pourquoi en 2014 on est arrivés à une situation financière qui est plus saine. Ne dites-pas on a été responsable jusqu’au bout, on l’a été pour toi !".

 

Renée Nicoux: 

"On sait ce qu’est le bilan de 2014, il suffit d’aller regarder les chiffres sur le site de la mairie. Je pense qu’aujourd’hui on est là pour un projet sur la ville.  C’est davantage cela qui m’intéresse ... plutôt que de refaire l’histoire"

 

Le contexte

Au premier tour, trois listes se sont affrontées à Felletin. Celle de Renée Nicoux, ancienne maire de Felletin entre 2008 et 2014 et sénatrice de la Creuse entre 2009 et 2014.

Celle de Michel Pinton, ancien maire de Felletin de 1995 à 2008. 

Et celle de Philippe Collin, "Felletin 2 mains". Philippe Collin qui est issu de la majorité sortante de Jeannine Perruchet qui ne souhaite as se représenter.

 

Les scores du 1er tour :

Renée Nicoux : 41.6%

Michel Pinton : 34.4%

Philippe Collin : 24.1%

Municipales 2020 : duel à Felletin

 

Coup de théâtre pré-second tour

Les deux listes de Michel Pinton et Philippe Collin tentent de fusionner pour barrer la route à Renée Nicoux dans sa marche pour la mairie de Felletin. Cependant, certaines personnes de la liste de Michel Pinton s'oppose fermement à cette fusion. Les tractations vont bon train mais la colère gronde au coeur de la liste de Michel Pinton notamment avec le numéro 2. Michel Pinton décide de jeter l'éponge.

Philippe Collin s'est dit très déçu par cette absence de consensus. D'autant plus qu'il partage de nombreux points communs avec Michel Pinton.

"Michel Pinton est un homme sensible et sensé. J'aurai aimé bénéficier de ses conseils. On partage le même avis sur la gestion financière de la commune" explique Philippe Collin. 

C'est donc seul que ce dernier avancera jusqu'au second tour face à sa rivale Renée Nicoux. 

Le parcours de René Nicoux

Renée Nicoux est une femme d'expérience en politique. Née en 1951 dans un petit village creusois près de Felletin, elle n'a cessé de gravir les échelons. 

En 2004, elle quitte son poste de proviseur-adjoint au lycée Pierre Bourdan de Guéret pour devenir conseillère régionale du Limousin sous l'étiquette socialiste. Elle est nommée vice-présidente chargée des schéma régionaux et elle devient présidente du syndicat mixte de Vassivière. 

En mars 2008, elle est élue maire de Felletin face à Michel Pinton, ancien collaborateur de Valéry Giscard d'Estaing. Elle devient vice-présidente de la communauté de communes Aubusson - Felletin, chargée de l'économie, du tourisme et de l'accueil. 

En 2008, elle devient présidente du Pays Sud Creusois. 

Suppléante d'André Lejeune au Sénat, elle lui succède après son décés survenu le 9 septembre 2009. Devenue sénatrice, elle démissionne de son poste de vice-présidente de la communauté de communes Aubusson-Felletin. Elle abandonne également son mandat au Conseil régional. 

Lors des élections municipales de 2014, sa liste est battue par celle de Jeannine Perruchet. Elle est néanmoins élue conseillère municipale. 

Renée Nicoux n'est pas du tout en accord avec la municipalité sortante "qui n'a eu aucun projet sur la durée". Une aberration selon l'ancienne sénatrice. Selon elle, il y a eu une absence totale de recherche de financement. "L'emprunt c'est un gros mot pour l'équipe sortante !" assène-t-elle pour montrer son désaccord. 

 

L'élan de Philippe Collin pour Felletin

Philippe Collin mène la liste "Felletin 2 mains !". Son équipe a un vrai engagement citoyen chacun avec des spécificités. Philippe Collin souhaite donner une nouvelle énergie à Felletin en misant notamment sur la Silver Economie et sur l'écologie. 

"Felletin a une carte à jouer. La commune peut représenter un lieu de vie idéale en pleine nature pour des retraités de grandes villes. Nous devons tenter de les attirer" argumente Philippe Collin.

Ce conseiller municipal de 55 ans, issu de la majorité sortante, souhaite notamment créer un conseil des sages avec d'anciens élus. L'objectif est de les interroger sur les nouveaux projets et ainsi s'enrichir de leurs avis. "Même Renée Nicoux pourrait y participer si elle le souhaite" ajoute Philippe Collin. 

Encadrant à La Poste, ce papa de 3 enfants est né à Felletin. "J'ai Felletin dans mon âme" explique-t-il avec conviction.

Sa priorité pour la commune, retrouver une autonomie financière à partir de 2022. 

 

200 débats à suivre sur le réseau régional de France 3 !