Cet article date de plus de 3 ans

Atteint de la maladie de Lyme, un Creusois reconnu en maladie professionnelle par la justice

Eric Oden, technicien de la forêt à la fédération de chasse en Creuse atteint de la maladie de Lyme, a été reconnu en maladie professionnelle par le tribunal de Guéret, mercredi 25 avril. Une première judiciaire en France.
Eric Oden est atteint de la maladie de Lyme depuis quatre ans.
Eric Oden est atteint de la maladie de Lyme depuis quatre ans. © France 3 Limousin
Le tribunal des affaires de Sécurité sociale de Guéret a reconnu Eric Oden, atteint de la maladie de Lyme, transmise par les tiques, en maladie professionnelle. Il s’agit d’une première judiciaire en France qui pourrait faire jurisprudence.

« C’est une première victoire. », se réjouit Eric Oden. Ce technicien de la forêt à la fédération de la chasse en Creuse est régulièrement en contact avec des animaux, porteur de ces arachnides. Atteint de cette maladie depuis quatre ans, ces symptômes sont multiples : douleurs articulaires, tremblements et troubles neurologiques (perte de mémoire, état dépressif).

Atteint de la maladie de Lyme, un Creusois reconnu en maladie professionnelle par la justice

1200 euros d’amende pour la MSA


La mutualité sociale agricole (MSA) qui s’opposait à Eric Oden a été condamnée par le tribunal à lui verser 1200 euros. Eric Oden espère ainsi pouvoir être indemnisé par sa mutualité s’il était obligé d’arrêter de travailler.

Pour Jean-François Ruinaud, le président de la fédération de chasse creusoise, cette décision de justice va dans le bon sens : « J’espère que ça va faire jurisprudence pour tous les techniciens de fédération qui travaillent dans les bois et qui sont au contact de l’analyse des animaux et donc des tiques. », affirme-t-il.

La bataille n'est pas pour autant gagnée: la MSA va très certainement faire appel de cette décision. Eric Oden, lui, souhaite continuer à se battre « pour moi et pour les autres », notamment en militant pour créer de nouveaux tests de détection de la maladie et pour améliorer le soin des malades.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société justice emploi économie