"C'est vraiment un acte purement méchant." Une quarantaine de tombes dégradées dans un cimetière creusois

Ce vendredi 1er mars, la gendarmerie et la mairie nous ont confirmé qu'une quarantaine de tombes ont été découvertes dégradées dans le cimetière de Fresselines, en Creuse. Des stèles et des plaques ont été brisées ou déplacées.

Des stèles et des plaques déplacées ou cassées. C’est la découverte qui a été faite, ce vendredi 1er mars, dans le cimetière de Fresselines, en Creuse. Au total, une quarantaine de tombes ont été dégradées. 

En faisant le tour du cimetière, on a trouvé dans les allées, toutes les deux ou trois tombes, des plaques qui ont été déplacées ou cassées, des pots ont été jetés par terre. Certaines plaques ont également été dévissées et regroupées en tas par terre.

Chantal Colas

Maire-adjointe de Fresselines

À d’autres endroits, des plaques ont disparu. Mais aucune profanation, ni inscription, n’a été découverte.

C'est un habitant de la commune qui a donné l'alerte, jeudi 29 février. En se rendant sur le caveau familial, il a découvert des plaques cassées et a informé la mairie. L’adjointe au maire et un autre élu se sont donc rendus sur place ce vendredi après-midi. C’est là qu’ils ont découvert les dégâts et ont contacté la gendarmerie. C’est la première fois qu’un tel évènement se produit dans la commune.

 

Les gens ne sont pas encore trop au courant, mais c’est choquant. On se pose plein de questions. C’est vraiment un acte purement méchant, car on voit qu’il n’y a rien de calculé, ni de ciblé.

Chantal Colas

La mairie va déposer une plainte rapidement.

Une enquête a été ouverte pour tenter de trouver le ou les auteurs de ces dégradations. Elle est menée par la communauté de brigade de gendarmerie de La Souterraine.    

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité