Covid-19 : la vaccination des adolescents démarre lentement en Creuse

Depuis ce mardi 15 juin la vaccination contre la Covid-19 est ouverte aux jeunes de 12 à 17 ans. Ils n’étaient qu’une dizaine à recevoir leur première dose aujourd’hui au centre de vaccination de l’Espace André Le Jeune à Guéret.

© Louis Claveau - France 3 Limousin

La vaccination gagne du terrain. Depuis ce mardi 15 juin, les jeunes de 12 à 17 ans peuvent désormais se faire vacciner. Pour obtenir leur première injection les mineurs doivent donner leur accord mais aussi présenter l’autorisation de leurs deux parents, téléchargeable sur le site du ministère de la Santé, et être accompagné de l’un d’entre eux.

Ils pourront alors recevoir une première dose du vaccin Pfizer, le seul autorisé pour cette tranche d’âge. Une injection qui ne peut être faite que dans un centre de vaccination, comme l’Espace André Le Jeune à Guéret.

Des motivations diverses

Ce matin, Timothé et sa mère Sophie étaient parmi les premiers dans la file d’attente. Pour ce jeune de 13 ans, pas question d’attendre plus longtemps.

Une dose ce n’est pas grand-chose, mais si tout le monde prend cette dose ça ira mieux.

Thimothé, 13 ans

© Corentin Fouchard - France 3 Limousin

Lucas quant à lui venait pour des raisons professionnelles. Du haut de ses 17 ans, il aimerait s’engager dans l’armée et part dans quelques jours pour un stage à Bordeaux. Cette première dose était essentielle. Pour Rose, la motivation est ailleurs. La jeune fille de 14 ans part cet été faire un tour d’Europe. Elle préfère se préparer à la mise en place d’un passeport vaccinal.

Un démarrage poussif

Comme Timothé, Lucas et Rose, ils sont une dizaine de jeunes adolescents à s’être fait vaccinés en ce mardi 15 juin. Un chiffre assez faible comparé aux 282 patients vaccinés au total le même jour sur le centre André Le Jeune.

Pour Claude Payen, médecin à la retraite revenu aux affaires pour la vaccination, ces premiers chiffres ne sont pas significatifs. Il ne s’agit que du premier jour d’ouverture à cette tranche d’âge et l’année scolaire n’est pas encore terminée. Pour autant, il insiste sur l’importance de la vaccination de cette génération pour atteindre l’immunité collective.

Les jeunes de 12 à 18 ans représentent une composante importante de notre société. Sans leur participation, on n’arrivera pas à atteindre le pourcentage de population vaccinée nécessaire.

Claude Payen, Médecin

Les jeunes, comme les moins jeunes, pourront d’ailleurs profiter des séances de vaccination « nocturnes » organisées au centre André Le Jeune de Guéret les mercredis et vendredis de 17h à 21h. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société jeunesse famille vacances sorties et loisirs