Creuse : de nombreuses écoles sous tension pour la rentrée

© F3 Nouvelle-Aquitaine
© F3 Nouvelle-Aquitaine

Trop d’élèves pour pas assez d’enseignants : voilà le casse-tête à résoudre dans la Creuse, où un comité technique spécial se tenait aujourd’hui avec l’inspection académique, pour tenter de résoudre les problèmes qui perdurent en cette rentrée.
 

Par RD avec MC

Quatre heures, c’est le temps qu’a duré le comité technique spécial départemental qui se tenait ce mardi 5 septembre en Creuse, destiné à procéder à des ajustements vivement espérés par les syndicats enseignants.

A l’issue de ce marathon, l’école de Crocq, avec ses 73 élèves, a obtenu une 4ème classe. Victoire en demi-teinte pour l’école d’Ars, à qui l’inspection académique accorde un demi-poste. La situation y était intenable depuis la suppression d’une classe fin 2016, obligeant une seule enseignante à gérer 24 élèves du CE1 au CM2.

Mais les cas critiques sont encore nombreux, comme à Saint-Agnant-de-Versillat, Viersat ou encore l’école Cerclier à Guéret. Malgré le recrutement in extrémis de contractuels ayant échoué au concours pour combler les 25 postes vacants, pas toujours facile d’arriver au fameux "un maître pour chaque classe" promis par l’inspection académique.

Une situation dont pâtissent notamment les élèves les plus fragiles, comme ceux de l’IME de Felletin, ou la classe relais de Guéret, dédiée aux élèves décrocheurs.

"Finalement cette classe relais sera en sommeil jusqu’à la Toussaint, peut-être décembre, en attendant que le personnel qui devait être sur ce poste-là revienne. Que vont faire ces élèves-là en attendant ?", s’interroge Luc Marquès, délégué SNUIpp-FSU 23.

Seule certitude, l'inspection académique va devoir combler les trous avec les brigades des remplaçants. En clair, interdiction d'être malade ou en formation, pour les enseignants.
 
Creuse : de nombreuses écoles sous tension
Avec : Martine Haussmann, 1ere adjointe au maire d’Ars ; Julien Colombeau, délégué SNUIpp-FSU 23 ; Luc Marquès, délégué SNUIpp-FSU 23 - France 3 Nouvelle-Aquitaine - Reportage : Marielle Camp et André Abalo


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Limoges : cinq nouvelles rames pour la liaison SNCF avec Bordeaux

Les + Lus