Cet article date de plus de 3 ans

GM&S : le documentariste Lech Kowalski devant le tribunal de Guéret

Le 20 septembre dernier, Lech Kowalski avait été expulsé de la préfecture de Guéret alors qu’il filmait l’occupation des locaux par les salariés de GM&S.
Lech kowalski et son avocat (derrière le micro) après leur convocation au tribunal, mardi 15 novembre à Guéret
Lech kowalski et son avocat (derrière le micro) après leur convocation au tribunal, mardi 15 novembre à Guéret © Nicolas Chigot - France 3 Limousin
Jugé pour « rébellion », le documentariste Lech Kowalski a été entendu par le procureur de la République du tribunal de Guéret mardi après-midi. L'accusé a plaidé « non coupable ».

M. Kowalski qui suit depuis plusieurs mois le combat des ouvriers creusois de GM&S avait été interpellé le 20 septembre dernier à la préfecture de Guéret. L’établissement était occupé par des salariés de GM&S qui voulaient obtenir des réponses de l’Etat pour le reclassement de salariés licenciés.

##fr3r_https_disabled##Avant l’évacuation des salariés par les forces de l’ordre, Lech Kowalski et d’autres médias avaient refusé de sortir avant d'être violemment chassés par des gendarles. Le documentariste avait été placé en garde-à-vue pendant 20 heures et accusé de violences, outrages et rébellion.

Entre 100 et 200 personnes, des salariés de GM&S, du club de la presse du Limousin et du Syndicat national des journalistes, sont venus soutenir le documentariste.

100 à 200 personnes se sont rendues devant le tribunal pour soutenir Lech Kowalski
100 à 200 personnes se sont rendues devant le tribunal pour soutenir Lech Kowalski © Nicolas Chigot - France 3 Limousin


L'avocat de Lech Kowalski a demandé au parquet l'arrêt des poursuites contre son client. La date de la prochaine étape devant le tribunal correctionnel n'a pas encore été fixée.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société gm&s industry économie